dimanche 29 novembre 2020
A VOIR

|

Un jeune beatmaker calédonien signe une collaboration avec Jason Derulo

Publié le

Nuka, un beatmaker autodidacte calédonien de 19 ans, se retrouve à collaborer avec le chanteur américain Jason Derulo. Leur morceau, Love Not War, sort sur toutes les plateformes cette semaine.

Publié le 19/11/2020 à 11:33 - Mise à jour le 19/11/2020 à 16:21
Lecture 2 minutes

Nuka, un beatmaker autodidacte calédonien de 19 ans, se retrouve à collaborer avec le chanteur américain Jason Derulo. Leur morceau, Love Not War, sort sur toutes les plateformes cette semaine.

C’est une histoire extraordinaire comme on les aime ! Celle d’un jeune beatmaker calédonien, Nuka, qui se retrouve propulsé sur le devant de la scène internationale.

@jasonderulo

Should @nukamusic and I collab on this?

♬ Tampa Curhat Beat – TampaCurhat

Une histoire qui commence en 2018, quand le jeune homme publie l’un de ses beats sur la plateforme Soundcloud. Le morceau est posé là et puis, deux ans plus tard, en cette année 2020, une compositrice du nom de Tampa Curhat lui pique le beat et le poste sur TikTok.

Et puis le titre devient viral. Plus de 30 millions de vidéos sont réalisées sur ce réseau social. Ce qui attire l’attention du chanteur Jason Derulo, dont le titre « Savage Love » n’a pas manqué de faire bouger le fenua comme le reste de la planète. Après quelques recherches, la superstar américaine a retrouvé le vrai créateur du beat, Nuka, et l’a contacté le 10 novembre dernier. Et demain, vendredi 20 novembre, le Calédonien et l’Américain sortent un morceau collaboratif, Love Not War, dont un extrait et la chorégraphie qui l’accompagne ont déjà été postés sur TikTok par Jason Derulo.

Dans une interview à Océane FM, en Nouvelle-Calédonie, Nuka s’est dit « très heureux et très fier de pouvoir signer cette collaboration avec Jason Derulo. Ça va me permettre de faire voyager la musique à travers l’international ». Le jeune de 19 ans, qui suit des études en pâtisserie, n’en a pas cru ses oreilles en recevant l’appel de l’artiste aux milliards de vues sur YouTube. « J’étais impressionné, j’étais étonné, ça m’a vraiment surpris de le voir au téléphone. J’ai perdu mes moyens, ça m’a vraiment fait quelque chose, a-t-il confié. Et depuis cet appel, il y a beaucoup de Calédoniens qui me félicitent de ce que j’ai pu accomplir. »

Nuka espère que ce projet lui ouvrira d’autres portes. Et aux jeunes îliens qui peuvent être inspirés par cette belle histoire, il n’a qu’un message : « Faites ce que vous aimez, et un jour ça va payer ».

Le morceau complet, Love Not War, est déjà disponible sur YouTube :

infos coronavirus

À Raiatea, le ma’a tahiti pour aider les jeunes à s’en sortir

Pour sortir du marasme économique, à Raiatea, une famille de Tumaraa mise sur un savoir-faire ancestrale : le "ahi ma'a". Depuis le début de la crise, plusieurs jeunes se retrouvent sans emploi, et le retour aux sources pourrait les aider à sortir de ce mauvais pas...

Eugène Sommers, président du CESEC : « Il y a 640 milliards qui dorment » dans les banques

Afin de faire un tour d’horizon de l’actualité, Eugène Sommers, président du Conseil Économique, Social, Environnemental et Culturel de la Polynésie française (CESEC), était l'invité de notre journal :