lundi 12 avril 2021
A VOIR

|

Un chirurgien reconnaît avoir gravé ses initiales sur le foie de patients

Publié le

Publié le 13/12/2017 à 6:00 - Mise à jour le 13/12/2017 à 6:00
Lecture < 1 min.

SB : ce sont les initiales d’un chirurgien britannique qu’il a inscrit sur le foie de deux patients en 2013.

Selon le Huffingtonpost.fr, l’homme de 53 ans a profité d’une de ses interventions dans un hôpital de Birmingham, en 2013, pour se servir d’un laser et gravé ses initiales sur le foie de ses patients, sans leur consentement.

Celles-ci avaient été découvertes lors d’une opération de suivi d’une des victimes. « C’est une affaire hors du commun et complexe », a souligné durant l’audience le procureur Tony Badenoch, estimant qu’il s’agissait d’une affaire « sans précédent légal dans le droit pénal ». 
« Le plaidoyer de culpabilité vaut acceptation que ce qu’il a fait n’était pas seulement contraire à l’éthique, mais aussi répréhensible sur le plan pénal », a-t-il ajouté. 
Ses actes, décrits par l’accusation comme un abus de pouvoir, étaient « délibérés et conscients », a exposé M. Badenoch. « Le fait pour le Dr Bramhall de graver ses initiales sur le foie d’un patient n’était pas un incident isolé, mais un acte répété à deux occasions, nécessitant compétence et concentration. Cela a été fait en présence de collègues »
Le verdict de la cour est attendu le 12 janvier prochain.

Rédaction web avec AFP

infos coronavirus