samedi 18 septembre 2021
A VOIR

|

Quand un supermarché joue les cupidons pour la Saint-Valentin

Publié le

Direction la Hongrie où une grande surface a décidé de faciliter les rencontres en ces temps de disette amoureuse et de pandémie en proposant à ses clients des "paniers pour célibataires" à l'occasion de la fête des amoureux dimanche.

Publié le 14/02/2021 à 15:55 - Mise à jour le 14/02/2021 à 16:38
Lecture 2 minutes

Direction la Hongrie où une grande surface a décidé de faciliter les rencontres en ces temps de disette amoureuse et de pandémie en proposant à ses clients des "paniers pour célibataires" à l'occasion de la fête des amoureux dimanche.

Rose pour les filles, bleu pour les garçons : ces paniers sont munis d’une pancarte sur laquelle il est écrit “je cherche l’âme sœur”. Ils attendent les acheteurs à l’entrée du magasin Auchan de Csomor, à l’est de la capitale Budapest.

Sur un panneau au-dessus de la pile, on peut aussi lire : “Êtes-vous célibataire ? Utilisez les paniers pour célibataires, afin de faire la bonne rencontre dans votre magasin préféré”!

Crédit : ATTILA KISBENEDEK / AFP

“C’est une excellente idée en période de coronavirus et une opportunité pour ceux qui cherchent des partenaires, c’est divertissant et drôle”, réagit auprès de l’AFP Csilla Beres, 25 ans, en saisissant sa chance. 

Pour Tamas, lui aussi âgé de 25 ans, il “ne faut pas rater des occasions. On va voir ce qui se passe, on va essayer”. 

Le personnel s’est dit qu’il était grand temps d’aider les clients vivant seuls et qui n’ont plus vraiment l’occasion de faire des rencontres en raison des restrictions liées au Covid-19.

“On attire bien sûr aussi l’attention sur le respect les gestes barrières quand on s’aborde les uns les autres”, tempère tout de suite une responsable, Ildiko Varga-Futo.

L’opération est un succès et d’autres magasins Auchan avaient prévu de proposer des opérations similaires le jour de la Saint-Valentin ce dimanche, selon elle. 

Quant à Annamaria, elle en ressort bredouille mais fait un trait d’humour en affirmant que “l’info n’a pas dû circuler”. Pas grave, dit-elle pour garder le sourire, “je reviendrai”

Rédigé par

infos coronavirus