samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Quand Tinalei raconte son confinement en chanson

Publié le

Pas toujours simple de rester chez soi. Mais le confinement doit être respecté pour empêcher la propagation du covid-19. Tinalei l'a bien compris et parle de son quotidien avec humour, et en chanson :

Publié le 04/04/2020 à 9:58 - Mise à jour le 04/04/2020 à 9:59
Lecture < 1 min.

Pas toujours simple de rester chez soi. Mais le confinement doit être respecté pour empêcher la propagation du covid-19. Tinalei l'a bien compris et parle de son quotidien avec humour, et en chanson :

« Regardez mes frères derrière moi. Ils ne foutent rien de la journée. On ne peut plus se supporter. Ils en ont marre de m’écouter. Oh, je n’en peux plus, j’ai pris 5kg, depuis le début. Maintenant, je rentre plus dans mes maillots »... Elle a participé à La France a un incroyable talent : la jeune Tinalei a une belle voix mais aussi de l’humour.

Confinée comme le reste de la population chez elle, en famille, elle raconte son confinement sur l’air de « Balance ton quoi » de Angele.

Le message, bien sûr : « restez chez vous, pensez aux autres ».

En Polynésie comme en métropole, le confinement a été repoussé au 15 avril et pourrait encore l’être. Un couvre-feu est également entré en vigueur. Depuis le début, plus de 2000 personnes ont été verbalisées pour n’avoir présenté aucun justificatif de déplacement ou pour être sorti en dehors des heures autorisées.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.