mardi 27 octobre 2020
A VOIR

|

Quand la Première ministre néo-zélandaise paie les courses d’une mère débordée

Publié le

Publié le 03/04/2019 à 7:57 - Mise à jour le 03/04/2019 à 7:57
Lecture 2 minutes

La Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern s’est montrée réticente à évoquer l’incident révélé sur les réseaux sociaux, relatif à une mère de deux enfants qui se trouvait devant elle à la caisse du supermarché quand elle s’est aperçue qu’elle n’avait pas son porte-monnaie. 

Ardern « a payé pour les courses de mon amie au supermarché l’autre jour quand elle avait oublié son porte-monnaie et avait deux gamins braillards avec elle », a témoigné Helen Burness sur Twitter, avant d’ajouter : « Comme si on ne l’aimait pas déjà assez ».

La Première ministre a mis un terme rapide à une apparition devant les journalistes jeudi comme ils lui demandaient pourquoi elle l’avait secourue : « Parce que c’est une mère », s’est-elle bornée à répondre.

La cheffe du gouvernement de 38 ans a donné naissance à sa propre fille Neve en juin dernier, devenant la deuxième Première ministre seulement au monde à accoucher pendant son mandat. Elle avait assisté quelques mois plus tard à l’assemblée générale de l’ONU à New York en compagnie de sa fille.

Ardern s’est attirée des louanges de toutes parts pour sa réaction au carnage du 15 mars, durant lequel un suprémaciste blanc australien a tué 50 fidèles dans deux mosquées de Christchurch.
 

Rédaction web avec AFP

infos coronavirus

Covid-19 : les salles de sport « sacrifiées » estime Christian Wang Sang

"C'est injuste." "C'est révoltant." Les gérants de salles de sport sont dépités. Alors qu'ils traînent encore des séquelles financières du confinement, c’est...

Covid-19 : Manutea Gay « demande à chacun de se rendre responsable »

Manutea Gay, le responsable de la plateforme covid-19, était notre invité en plateau lundi soir. Il indique que "les messages qui ont été diffusés jusqu’à aujourd’hui ont fait leur temps, il est nécessaire de passer à autre chose", et "demande à chacun de se rendre responsable à titre individuel" face à la pandémie.

Covid-19 : le tourisme mondial en baisse de 70% entre janvier et août

Les arrivées de touristes internationaux ont chuté de 70% dans le monde sur les huit premiers mois de 2020 par rapport à l'année précédente, sous l'effet de la pandémie de Covid-19, a annoncé mardi l'Organisation mondiale du tourisme (OMT).