samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Picsou et Grincheux font campagne

Publié le

Publié le 21/03/2017 à 10:35 - Mise à jour le 21/03/2017 à 10:35
Lecture < 1 min.

Des petits malins ont puisé dans l’imagerie « Disneyenne » des visuels de personnages qui ont bercé l’enfance de plusieurs générations, afin de les détourner pour mettre en avant les « défauts » des candidats à la présidentielle.

Ainsi, François Fillon est représenté sous les traits d’Oncle Picsou, véritable icone des pingres en tout genre,  réputé pour son amour immodéré de l’or, quant à Mélenchon, il est représenté sous les traits de Grincheux… Facile.

Marine Le Pen apparait en Ursula, sorcière aux tentacules de pieuvre dans La Petite Sirène, celle qui  donnera des jambes à l’héroïne d’Andersen, en échange de sa douce voix… Belle parabole.

Macron est Pinocchio… Sans commentaire. Hamon est métamorphosé en chenille d’Alice au Pays des Merveilles, celle qui  fume son narguilé et qui improvise des vers sans queue ni tête, et enfin Riri, Fifi, Loulou, Winnie l’ourson, Tweedledum et Tweedledee figurent les « candidats qui ne sont pas intéressants pour TF1. »
 

Rédaction Web

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.