samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Pepena ne jouera pas pour Obama

Publié le

Publié le 18/03/2017 à 11:26 - Mise à jour le 18/03/2017 à 11:26
Lecture 2 minutes

Depuis samedi, avec une simple publication sur sa page facebook, Pepena a explosé son compteur de réactions. Barack Obama, l’ancien président des États-Unis, est à l’affiche de leur publicité. Plus d’un millier de personne y ont réagi. Ce qui peut se comprendre puisque l’affiche prête à confusion : de nombreux internautes pensent que le quatuor animera une soirée privée pour l’un des hommes les plus populaires de la planète.

Joint par téléphone, le groupe rassure que le « Big Live privé » qu’il animera est bien prévu pour « un copain », comme ils l’annoncent dans leur publication. Mais que l’affiche de Barack Obama est juste là pour suggérer qu’ils peuvent proposer des concerts privés à tout le monde. Aucun concert n’est prévu avec le Prix Nobel de la Paix. En tout cas pas pour le moment !
 
Le groupe local en profite pour rappeler qu’il reste à votre disposition pour animer vos soirées privées.
 

Rédaction Web avec Pepena

Pepena en bref

Le quatuor acoustique s’est formé grâce à la rencontre de Raimana Bareille (chanteur/guitariste) et Teiki Curet (percussionniste). Plus tard, ils accueilleront Jean-Charles Amiot (bassiste) et Ruahere Chebret (guitariste). Ensemble, ils constituent le groupe Pepena et la formation n’a pas changé depuis juin 2010.

Avec 500 concert à son actif, Pepena se produit dans de nombreux clubs et bars de Polynésie. Mais sa célébrité ne s’arrête pas là. Le quatuor acoustique s’est également produit aux îles Cook, en Nouvelle-Zélande, au Japon, aux États-Unis et en France.
 
Et si Pepena est un groupe très apprécié au fenua et sollicité également pour des soirées privées c’est parce qu’il offre un son acoustique mêlant agilement la Pop avec une pointe de raggae. Mais aussi parce que les sujets de leurs chansons révèlent leur caractère ludique, passionné, enthousiaste et festif.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.