lundi 19 avril 2021
A VOIR

|

Métropole : un lycéen in extremis à une épreuve du bac, grâce à la police

Publié le

Publié le 16/06/2019 à 13:58 - Mise à jour le 16/06/2019 à 13:58
Lecture < 1 min.

Lundi, Loïc, 18 ans, devait prendre part à l’épreuve d’histoire de son bac pro, à 13h30 au lycée Rascol à Albi.
Mais après avoir manqué le bus qui devait l’y conduire, il emprunte la voiture de son père, malgré le stress d’arriver en retard.
A quelques kilomètres du but, il perd le contrôle du véhicule, manque un virage et percute une glissière de sécurité de l’autre côté de la chaussée.

Dépêchés sur les lieux, les policiers du commissariat d’Albi constatent que le jeune homme est indemne mais aussi que son test d’alcoolémie est négatif.

Angoissé, le lycéen leur apprend qu’il risque de manquer l’épreuve du bac, programmée tout juste dix minutes plus tard.

C’est à bord du véhicule de police que l’infortuné sera finalement conduit au centre d’examen où il est arrivé avec 2 minutes d’avance sous l’œil médusé de ses camarades.

Avec AFP

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.