vendredi 26 février 2021
A VOIR

|

La genèse de Vaiana

Publié le

Publié le 24/11/2016 à 9:30 - Mise à jour le 24/11/2016 à 9:30
Lecture 2 minutes

A l’origine de l’histoire, ces deux réalisateurs, John Musker et Ron Clements, auteur de la Petite Sirène, qui ont eu le coup de foudre pour l’Océanie. A la base, l’idée de faire un dessin animé sur l’Océanie,est venue de John Musker, le réalisateur. « J’étais très intrigué par cette partie du monde que je ne connaissais pas. Alors j’ai lu des livres de Conrad par exemple, vu des peintures de Gauguin pour me faire une idée de l’endroit.  Et puis je me suis mis à lire des contes de la mythologie. »
 
C’était il y a cinq ans. Le début d’une aventure qui a mené les deux hommes à Tahiti et Moorea, où ils ont fait des rencontres qu’ils n’oublieront jamais. « A Tahiti, un ancien a formulé une requête qui nous a porté tout au long de la conception du film… Il nous a dit : ‘Depuis des années, nous sommes submergés par votre culture. Vous serait-il possible, pour une fois, de vous laisser submerger par la nôtre ?’ et c’est ce que nous avons essayé de faire » explique Ron Clements le scénariste de Vaiana.
 
Anthony Kavagnah n’a pas eu besoin de se rendre au fenua pour prêter sa voix à la version française. L’humoriste canadien, célèbre pour ses imitations, n’a pas pu jouer avec les accents polynésiens. « J’aurais bien aimé prendre l’accent polynésien, mais comme c’est un film qui est destiné à toute la francophonie, souvent, ils préfèrent un accent neutre, comme cela, tout le monde est content.. »
 
Mais rassurez-vous pour la première fois un Disney sera traduit en Tahitien. Vaiana sortira en mars prochain, avec des voix du fenua…  

 Rédaction Web avec Eric Dupuy

infos coronavirus