vendredi 19 août 2022
A VOIR

|

Koh-Lanta : d’autres aventuriers soupçonnés d’avoir profité de repas clandestins

Publié le

Les soirs de conseil, qui se déroulaient au Sunset Beach Motel, certains aventuriers attendaient que les vigiles et le camp s'endorment, avant de frapper aux portes des bungalows et de réclamer de la nourriture aux touristes.

Publié le 07/12/2021 à 16:08 - Mise à jour le 07/12/2021 à 16:28
Lecture 2 minutes

Les soirs de conseil, qui se déroulaient au Sunset Beach Motel, certains aventuriers attendaient que les vigiles et le camp s'endorment, avant de frapper aux portes des bungalows et de réclamer de la nourriture aux touristes.

Quelques semaines après les révélations sur la tricherie de Teheiura – depuis exclu de l’aventure -, l’émission Koh-lanta est de nouvelle fois sujette à d’autres polémiques. Car si Teheiura, tiraillé par la faim, a bien avoué face caméra et sur les réseaux sociaux avoir accepté deux fois de la nourriture clandestine avant de s’excuser platement, d’autres aventuriers auraient eu moins de remords.

Certains d’entre eux auraient eu droit à plusieurs repas clandestins. Sur le banc des accusés, Claude, un autre aventurier très populaire auprès du public. Si certains le soupçonnent d’avoir bénéficié d’un des repas de Teheiura – accusation qu’il niera jusqu’au bout selon ses proches, faute de preuve -, il aurait aussi été aperçu près de la tente des techniciens de l’émission une nuit.

Mais les faits de tricherie sont allés plus loin chez d’autres aventuriers. Ces derniers auraient récupéré de la nourriture les soirs de conseil, au Sunset Beach Motel à Raiatea. Leur supposée manœuvre : toquer aux portes des bungalows de la pension le soir et réclamer de la nourriture aux touristes, profitant que le camp et les vigiles soient endormis. Cette ruse aurait été répétée tous les trois jours, à chaque conseil. Cinq candidats seraient concernés selon le Parisien qui n’a pour autant pas mentionné de noms. De son côté, le Sunset Beach Motel a confié ne pas avoir constaté de tels comportements.

Si la production ne s’est pas exprimée sur ces rumeurs, une enquête interne auprès des aventuriers a tout de même été ouverte.

Le Parisien précise que Teheiura n’a ni participé, ni organisé ces nouvelles magouilles. Sur les réseaux sociaux, l’aventurier originaire de Taha’a s’est exprimé sur le sujet : “je ne suis pas juge. Dans la vie, je regarde toujours ce que je fais, et non pas ce que les autres font”, a-t-il écrit.

infos coronavirus