dimanche 26 septembre 2021
A VOIR

|

Forte houle : les vagues causent quelques dégats, les surfeurs aux anges à Teahupoo

Publié le

Avec la quasi-totalité de la Polynésie en vigilance orange pour la houle, les surfeurs s'y sont donnés à cœur joie, tandis que du côté de Rurutu, la mer a inondé la route de Vitaria.

Publié le 13/08/2021 à 9:54 - Mise à jour le 13/08/2021 à 15:43
Lecture 3 minutes

Avec la quasi-totalité de la Polynésie en vigilance orange pour la houle, les surfeurs s'y sont donnés à cœur joie, tandis que du côté de Rurutu, la mer a inondé la route de Vitaria.

Ce matin, météo-France Polynésie a placé la quasi-totalité du Pays en vigilance orange pour les fortes houles, excluant les Tuamotu Nord Ouest et Nord Est, en vigilance jaune, et les Marquises, en vert.

L’élévation du niveau de la mer a engendré une inondation de la route de Vitaria, à Rurutu, où des troncs d’arbres jonchent le sol ça et là, rendant le chemin impraticable.

Mais d’autres n’ont pas hésité à tirer profit des conditions météorologiques. Ce matin, les surfeurs se sont levés aux aurores pour profiter du swell sur le spot de Teahupo’o. Certains y sont depuis hier déjà. Sur les réseaux sociaux, on peut voir le Polynésien et amateur de grosses vagues Tikanui Smith immortaliser les tubes de ses pairs.

On reconnaît notamment la championne Vahine Fierro mais aussi le frère de John John Florence, le Hawaiien Nathan Florence.

Des images relayées sur Instagram par Surfline, un site web spécialisé dans les prévisions et les rapports de surf.

Mais plus tard dans la matinée, la houle aura eu raison de la pointe de Teahupo’o. “Il y a la grosse houle qui est bien présente. On s’attendait pas à ce qu’elle soit aussi grosse que ça mais elle a occasionné pas mal de dégâts ce matin”, a témoigné Pascal Luciani, président de la fédération tahitienne de surf”.

“Toutes nos structures qui étaient encore sur place et qui devaient être démontées, on a les planchers de nos tentes qui sont partis, les centres médical et médias, ils ont explosé avec les vagues”, constate-t-il, faisant l’état des lieux du matériel initialement prévu pour la Tahiti Pro, depuis annulée.

“Et là on n’est pas encore au pic de la journée. Normalement vers 14h00, la marée devrait être plus haute”. Pascal Luciani appelle les riverains et ceux habitants à proximité de la mer à la plus grande vigilance.

Les visiteurs n’auront d’ailleurs plus accès au village de Teahupoo, fermé pendant trois jours à cause de la forte houle. Seuls les riverains seront autorisés à passer le pont.

Rédigé par

infos coronavirus