samedi 6 juin 2020
A VOIR

|

Etats-Unis : la police se sert de Pokemon Go pour attirer les criminels recherchés

Publié le

Publié le 30/07/2016 à 7:41 - Mise à jour le 30/07/2016 à 7:41
Lecture < 1 min.

Le jeu Pokemon Go n’en finit pas de faire le buzz. S’il est parfois à l’origine de fait divers, il donne aussi des idées aux autorités. Aux États-Unis, la police essaie d’attirer les criminels recherchés avec des pokemon rares… 
Le 16 juillet, le poste de police de Manchester dans le New Hampshire annonçait sur Facebook qu’un Dracofeu se trouvait dans ses locaux. « Le Dracofeu est un pokemon rare, nous ne ferons donc entrer qu’un certain nombre de personnes. Si votre nom figure sur la liste suivante vous êtes l’un des chanceux. Venez capturer le Darcofeu. Vite, avant qu’il s’enfuie ! », a publié la police sur Facebook. 

Les « chanceux » n’avaient bien sûr pas été tirés au sort : il s’agissait de personnes recherchées. Un message publié sur le ton de l’humour qui a été repris par la police de Smithfield en Virginie. « Le plus rare de tous les pokemon a été repéré dans le département de police de smithfield (…) Il est si rare qu’on ne peut permettre qu’à un nombre limité de personnes d’entrer dans le bâtiment pour l’attraper », a écrit le responsable de la page, avant de lister plusieurs noms. « Cette liste sera mise à jour régulièrement, tant que le pokemon est là », précise le statut. 

Ces initiatives, si elles n’ont pas permis d’enfermer des criminels, ont fait le buzz et amusé pas mal d’internautes. 
 

Rédaction web

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]tntv.pf

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Rurutu et Raiatea : les internes de Rimatara et...

Les internes des Raromatai et de Rimatara ont repris le chemin de l'école, malgré quelques inquiétudes liées au Covid-19. Et si des parents sont toujours réticents à l’idée de renvoyer leurs enfants à l’école, d’autres n’ont pas le choix : touchés par un tourisme en berne, plusieurs foyers se retrouvent en difficulté financière.

Courses de deux roues à Papeete : le maire...

Les habitants de Papeete sont excédés. Mardi, nos confrères de La Dépêche de Tahiti rapportaient le témoignage d'un résident qui, demandant aux...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV