lundi 16 mai 2022
A VOIR

|

Deux serpents du pot de fleurs découverts à Punaauia

Publié le

Ce n’est pas totalement juste de dire qu’il n'y a pas de serpent en Polynésie. Depuis 2013, une toute petite espèce a été introduite au fenua. Il s’agit du serpent du pot de fleurs. Le spécimen est inoffensif. Mais sa découverte peut surprendre. Mercredi à Punaauia une habitante en a trouvé deux : un en bord de mer, l’autre à son domicile

Publié le 10/02/2022 à 14:31 - Mise à jour le 12/02/2022 à 16:52
Lecture < 1 min.

Ce n’est pas totalement juste de dire qu’il n'y a pas de serpent en Polynésie. Depuis 2013, une toute petite espèce a été introduite au fenua. Il s’agit du serpent du pot de fleurs. Le spécimen est inoffensif. Mais sa découverte peut surprendre. Mercredi à Punaauia une habitante en a trouvé deux : un en bord de mer, l’autre à son domicile

À 62 ans, Marcelle a fait une découverte insolite. Dans la même journée elle a trouvé deux serpents. L’un en bord de mer, le 2e dans sa cour.

Les deux reptiles sont de toute petite taille, 10 cm maximum. Ils s’apparentent à première vue à des vers. Aucune inquiétude à avoir, ils sont inoffensifs. Il s’agit de serpents du pot de fleur. “Il venait vers le rivage et moi avec ma canne à pêche j’ai essayé de l’attraper.”

L’espèce a été identifiée en 2013 par l’ILM. Son habitat s’étend des zones urbaines aux zones agricoles, dans les jardins ou les sols humides. Ce serpent se nourrit de fourmis, d’insectes et de termites. Ce qui explique que Marcelle en a découvert un dans du bois pourri. “Je me suis dit ‘ce n’est pas possible. J’en trouve un dans la mer et il y en a un déjà chez moi. Peut-être que c’est moi qui l’ai ramené dans mon seau’.”

Le ramphotyphlops braminus, plus communément dit serpent du pot de fleur a très probablement été introduit avec des plantes sur le territoire. Ce serpent est l’un des plus petits au monde et sa population est composée majoritairement de femelles. L’espèce est parthénogénétique. Autrement dit, elle n’a pas besoin de mâle pour se reproduire !

infos coronavirus