lundi 25 octobre 2021
A VOIR

|

À 6 ans, elle fait le buzz avec une vidéo de ‘ori Tahiti

Publié le

Kavake, jeune danseuse de 6 ans, a fait le buzz sur Facebook avec une vidéo de 'ori Tahiti tournée à Rangiroa.

Publié le 06/05/2020 à 14:17 - Mise à jour le 19/05/2020 à 15:18
Lecture < 1 min.

Kavake, jeune danseuse de 6 ans, a fait le buzz sur Facebook avec une vidéo de 'ori Tahiti tournée à Rangiroa.


Kavake Paquier est une petite fille originaire des Tuamotu comme les autres, ou presque. Elle est passionée de ‘ori Tahiti, qu’elle danse depuis 3 ans à l’école Turereura, de poésie mais aussi d’échecs, qu’elle pratique régulièrement avec son papa. Âgée de tout juste 6 ans, elle aime partager, sous la bienveillance de ses parents, son quotidien sur sa page Facebook Kavake Ori from Rangiroa (danse, musique, poésie).

Manunu, sa maman, nous raconte : “cela fait partie intégrante de sa vie quotidienne, car ici nous avons la chance d’avoir du temps pour nous… à défaut de passer des heures dans la circulation, nous ici, avec Kavake on danse, on pratique du yoga et on apprend des poésies” Et elles tournent des vidéos qui sont ensuite partagées avec sa communauté sur Facebook.

L’une de ces vidéos s’est démarquée des autres. Aujourd’hui elle frôle les 370 000 vues sur Facebook, en seulement 4 jours ! Sur cette vidéo, on voit Kavake danser sur une plage du côté de Avatoru à Rangiroa. “Chaque semaine on se lance un challenge, celui d’apprendre une chorégraphie ou une poésie. Là, c’était une petite chorégraphie. La semaine d’avant, elle interprétait une fable : “LE HÉRON” de Jean de La Fontaine nous explique Manunu.

La famille a fait le choix de rester en confinement. Kavake et sa maman n’ont donc pas encore croisé beaucoup de monde depuis la sortie de la vidéo il y a quelques jours et n’ont pas pu mesurer l’étendue du buzz. “Mais sur Facebook beaucoup de gens de Rangiroa l’ont likée et partagée” affirme Manunu.

Et si après avoir vu cette vidéo vous en voulez encore, sachez que Kavake et Manunu préparent une nouvelle vidéo. “Je travaille sur le sujet… Mais ce sera de la danse encore” assure Manunu.

Rédigé par

infos coronavirus