samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

11 000 personnes ont acheté du « rien » pour cinq dollars

Publié le

Publié le 30/11/2015 à 10:34 - Mise à jour le 30/11/2015 à 10:34
Lecture 2 minutes

Lors du Black Friday une entreprise privée a proposé aux internautes d’acheter « rien » pour la modique somme de 5 dollars. 

Voici comment Cards Against Humanity présente sa démarche : « Lors de Black Friday, beaucoup d’entreprises vous promettent quelque chose pour rien. Nous sommes la seule entreprise à vous offrir du rien pour quelque chose »

Cette entreprise spécialisée dans les jeux de société a poussé le vice des consommateur. Lors du paiement, un message d’avertissement stipulait clairement : « Je comprends que je paie Cards Against Humanity cinq dollars et ne recevrai rien en retour « , pour éviter les poursuites judiciaires.

Ce sont en tout plus de 11000 personnes qui ont donc fait un acte d’achat sans contre-partie. Plus de 70 000 dollars, soit plus 7 800 000 Fcfp, ont été récoltés par Cards Against Humanity. Les employés se sont répartis la somme et l’ont dépensée. Sur une page de leur site, ils indiquent comment ils ont dépensé la totalité de la somme récoltée avec beaucoup d’humour. 

A quelques jours de Noël certains se sont fait de beaux cadeaux : iPad Pro, Playstation,  Macbook Pro, voiture d’occasion et plusieurs billets d’avion. L’un déclare avoir acheté 300 kilos de litière pour chat.

Globalement, 20.000 dollars, soit 2 200 000 fcpf, ont quand même été reversé à des associations. 
Derrière cette action certains internautes s’indignent de vivre dans une société de consommation ou tout s’achète, même du « rien ».
 

Rédaction web

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.