dimanche 13 octobre 2019
A VOIR

|

Tubuai : des activités multisports avant le Raid Litchis

Publié le

Publié le 22/11/2018 à 11:04 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:51
Lecture 2 minutes

Sur le plateau sportif de Mataura, sur l’île de Tubuai, plusieurs activités sportives sont organisées depuis lundi, en marge du Raid Litchis, qui aura lieu ce samedi.
 
Du futsal, devenu le sport roi des îles, mais aussi du volley-ball, de la pétanque ou encore du fitness. C’est d’ailleurs la grande nouveauté cette année, avec une coach venue d’un autre archipel, de Tetiaroa aux Tuamotu.
 
“Je suis venue exprès pour animer le fitness, explique la coach Matira Viriamu qui, ce jeudi, en était déjà à sa troisième animation. J’aime m’amuser, du coup je voulais juste partager ce que j’aime : faire du sport tout en s’amusant.”
 
Depuis 3 ans, le comité organisateur du Raid Litchis, dirigé par Michel Paillet, a décidé de faire évoluer son concept en intégrant d’autres disciplines.
 
“Cette année, il y a six disciplines, déclare Michel Paillet. On a voulu que l’ensemble du mouvement sportif de l’île s’intéresse au développement du sport dans l’île. Le but est de faire bouger la jeunesse de Tubuai, mais également des Australes. Et pour la première fois, nous avons une délégation de 30 personnes venues de Rurutu.”
 
Cette année, les activités proposées par le comité du Raid Litchis permettent aux différentes associations sportives et sélections de l’île de se préparer pour les Jeux de Polynésie prévus à Tahiti au mois de décembre.
 
Comme la sélection de va’a, qui ramait sous le regard aiguisé de leur coach, Everard Tau.
 
“C’est un test, confie ce dernier. C’est pour voir le niveau de chacun, hommes et femmes, en termes de chrono. Ça motive et là ils vont revoir qu’elles sont les petites erreurs, les coups de rame à régler…”
 
Huit ans après sa première édition, le Raid Litchis est devenu le plus grand événement sportif de l’île de Tubuai. Il se terminera samedi avec le fameux raid et ses 230 participants.
 

Rédaction web avec Ingrid et André Vohi

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Tautira : un ahima’a géant pour 2600 convives

Plus de 2600 femmes protestantes se sont réunis samedi à Tautira pour donner leur analyse spirituelle de l’amour. Pour l’occasion, la paroisse de Tautira a préparé un four tahitien exceptionnel.

Moloka’i Hoe : la préparation des juniors d’EDT Va’a

La grande course hawaiienne Moloka’i Hoe aura lieu ce dimanche. Sur le départ, on retrouvera l’équipe junior d’EDT Va’a, qui signe sa première participation.

Le pourquoi du black-out à Tahiti

Patrick Desfour, chef du service exploitation réseaux Tahiti chez EDT, était notre invité en plateau pour nous expliquer le pourquoi du black-out qui a touché Tahiti pendant 4 heures jeudi après-midi.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV