lundi 14 octobre 2019
A VOIR

|

Vidéo – L’aide à l’investissement des ménages effective : le plafond relevé

Publié le

Publié le 07/01/2018 à 16:49 - Mise à jour le 07/01/2018 à 16:49
Lecture 2 minutes

C’est un coup de pouce qui est bienvenue en 2018. Depuis le 2 janvier, les Polynésiens peuvent bénéficier de la nouvelle mouture de la loi d’aide à l’investissement des ménages.
Pour faciliter l’acquisition ou la construction d’un logement neuf pour les particuliers, le gouvernement a décidé de relever le plafond de l’aide. Celle-ci oscille désormais entre 20 et 40 000 Fcfp par mètre carré en fonction des revenus des bénéficiaires, pour un maximum de 4 millions de Fcfp pris en charge par le Pays.

Nouveauté en 2018, le dispositif s’étend désormais aux travaux d’aménagement, d’extension ou de rénovation du logement et ce, sans condition de revenu pour les bénéficiaires. Concrètement, le Pays s’engage à prendre en charge jusqu’à 30% du coût total du chantier, pour un maximum de 2 millions de Fcfp.

A Titre d’exemple, un ménage qui souhaiterait réaliser des travaux chiffrés à 1 million de Fcfp n’aura à débourser que deux-tiers de cette somme.
Si les particuliers s’en réjouissent, les professionnels du BTP se frottent aussi les mains après des années difficiles. Comme ce chef d’entreprise spécialisé dans l’isolation thermique et l’étanchéité.
“C’est une très bonne chose. Ça va aider les ménages à conforter leur bien. Les travaux que j’entreprends sont généralement assez onéreux. Ça peut les inciter à faire plus de travaux chez eux”, explique Tutehau Ponce, gérant de la société CSEL
Il est d’ailleurs davantage sollicité ces dernieres semaines.

Pour bénéficier du dispositif, les particuliers doivent présenter des devis réalisés par des professionnels du BTP avant de solliciter l’aide auprès de leur banque qui se chargera de transmettre leur dossier à la direction des affaires économiques. Attention toutefois, les ménages ayant obtenu une aide de ce type il y a moins de 5 ans ne pourront prétendre au nouveau dispositif.

Reportage : JBC 

 
 
 

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Tautira : un ahima’a géant pour 2600 convives

Plus de 2600 femmes protestantes se sont réunis samedi à Tautira pour donner leur analyse spirituelle de l’amour. Pour l’occasion, la paroisse de Tautira a préparé un four tahitien exceptionnel.

Moloka’i Hoe : la préparation des juniors d’EDT Va’a

La grande course hawaiienne Moloka’i Hoe aura lieu ce dimanche. Sur le départ, on retrouvera l’équipe junior d’EDT Va’a, qui signe sa première participation.

Le pourquoi du black-out à Tahiti

Patrick Desfour, chef du service exploitation réseaux Tahiti chez EDT, était notre invité en plateau pour nous expliquer le pourquoi du black-out qui a touché Tahiti pendant 4 heures jeudi après-midi.

catégories populaires