lundi 14 octobre 2019
A VOIR

|

Un dernier au revoir à Mila Spitz

Publié le

Publié le 03/02/2017 à 12:03 - Mise à jour le 03/02/2017 à 12:03
Lecture 2 minutes

L’air était empli des mélodies de Mila et Loma hier au soir à la mairie de Papeete, plongeant l’édifice dans le Tahiti de la belle époque. Icone de ce temps à jamais perdu, la voix de Mila a fait ressurgir des souvenirs enfouis au plus profond des mémoires des personnes venues lui rendre un dernier hommage.

Oscar Temaru se souvient, “On se voyait souvent avant lorsque nous étions jeunes, mais bon, la vie étant ce qu’elle est, on s’est un peu perdu de vue. C’est une grande perte, il y a des voix qui ont disparu et que l’on ne réentendra plus jamais. Des voix extraordinaires. C’est une grande dame qui s’en va. Une page de l’histoire de notre pays.”

Pour Yves Roche, cette perte est accablante et le deuil difficile. Fondateur de Manuiti Production, sa maison de disques, il a connu les deux sœurs lorsqu’elles avaient 17 ans. C’est leur passion commune, la musique, qui les a réuni.

De ce passé révolu, il se souvient qu’avant d’être une famille, lui et Mila étaient concurrents. Mila se produisait sur scène au Quinn’s, tandis que lui chantait au Zizou Bar, juste en face. “Je me produisais à l’époque au Zizou Bar, et donc, nous étions concurrents, mais celui qui finissait son tour de chant le premier, filait chez l’autre pour voir la fin de son spectacle”.

Pour Yves Roche, Mila était la facilité incarnée. “Elle avait une oreille musicale formidable et possédait une grande mémoire pour se remémorer les paroles.”  La voix brisée par l’émotion, il murmure dans un souffle, “c’est ma famille qui s’en va.”

Mila nous a quitté à l’age de 81 ans. Une grande voix s’est éteinte mais son étoile brillera à jamais au firmament de la nuit polynésienne. Juste retour des choses pour celle qui a bercé de sa voix tant de couples d’amoureux, contemplant la nuit étoilée.
 

Rédaction Web avec Tauhiti Tauniua Mu San 

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Tautira : un ahima’a géant pour 2600 convives

Plus de 2600 femmes protestantes se sont réunis samedi à Tautira pour donner leur analyse spirituelle de l’amour. Pour l’occasion, la paroisse de Tautira a préparé un four tahitien exceptionnel.

Moloka’i Hoe : la préparation des juniors d’EDT Va’a

La grande course hawaiienne Moloka’i Hoe aura lieu ce dimanche. Sur le départ, on retrouvera l’équipe junior d’EDT Va’a, qui signe sa première participation.

Le pourquoi du black-out à Tahiti

Patrick Desfour, chef du service exploitation réseaux Tahiti chez EDT, était notre invité en plateau pour nous expliquer le pourquoi du black-out qui a touché Tahiti pendant 4 heures jeudi après-midi.

catégories populaires