mardi 15 octobre 2019
A VOIR

|

Hommage à Pouvana’a a Oopa – Une messe placée sous le signe de l’émotion

Publié le

Publié le 30/11/2018 à 13:44 - Mise à jour le 30/11/2018 à 13:44
Lecture 2 minutes

Le 30 novembre 1968, Pouvana’a a O’opa revenait au fenua après près de dix années d’exil en France. Et c’est sous le signe de la réconciliation que cet hommage fût célébré vendredi soir, lors d’une messe organisée à la cathédrale de Papeete. Un office religieux en toute humilité au cours duquel discours, Himene Tarava et prières ont été prononcés. “Je suis émerveillé par cette messe. Mon tonton mérite cela” confie ému, Roger O’opa, neveu de Pouvana’a a O’opa.

>>> Lire aussi : La condamnation de Pouvana’a a Oopa annulée !

“On ressent de l’apaisement après tout ce qu’il s’est passé. Pour nous qui sommes ses petits enfants, cela nous touche beaucoup” ajoute Pouvana’a A’a ‘O’opa, descendant de Pouvana’a a Oopa.

Outre la famille du Metua, la cérémonie a aussi rassemblé une poignée de personnalités du monde syndical, des confessions religieuses ainsi que de la vie politique. “C’était très important pour moi d’être là. (…) J’ai habité dans la même rue que lui, j’étais à quelques mètres de sa maison” a déclaré Gaston Flosse. C‘est quand même regrettable qu’il n’y ait aucun membre du gouvernement ce soir parce que c’est vraiment ici, dans la simplicité et dans l’humilité qu’il faut venir se recueillir et remercier le seigneur de nous avoir donné un homme aussi intègre et surtout qui avait un tel amour pour son peuple et qui défendait son pays contre les gens qui venaient de l’extérieur chercher leur intérêt et non aider le Pays” a poursuivi le résident du Tahoeraa Huiraatira.

>>> Voir aussi : Vidéo – Pouvanaa dans les manuels d’histoire, “c’est mon vœu le plus cher”

Après une heure de prières, la soirée s’est achevée avec un verre de l’amitié où toute le monde était convié.
 

Rédaction web avec Jeanne Tinorua-Tehuritaua

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Tautira : un ahima’a géant pour 2600 convives

Plus de 2600 femmes protestantes se sont réunis samedi à Tautira pour donner leur analyse spirituelle de l’amour. Pour l’occasion, la paroisse de Tautira a préparé un four tahitien exceptionnel.

Moloka’i Hoe : la préparation des juniors d’EDT Va’a

La grande course hawaiienne Moloka’i Hoe aura lieu ce dimanche. Sur le départ, on retrouvera l’équipe junior d’EDT Va’a, qui signe sa première participation.

Le pourquoi du black-out à Tahiti

Patrick Desfour, chef du service exploitation réseaux Tahiti chez EDT, était notre invité en plateau pour nous expliquer le pourquoi du black-out qui a touché Tahiti pendant 4 heures jeudi après-midi.