mardi 15 octobre 2019
A VOIR

|

Des réactions positives au dépistage de la tuberculose

Publié le

Publié le 21/09/2017 à 15:29 - Mise à jour le 21/09/2017 à 15:29
Lecture 2 minutes

Ce vendredi, soit trois jours après l’inoculation du produit, les personnes dépistées avaient de nouveau rendez-vous dans la salle omnisport de Mahina, afin que les médecins mesurent la réaction cutanée qui a été créée par le produit injecté, et à partir de là, statuer de la suite à donner.

Durant toute la journée les infirmiers et médecins de la direction de la santé et du bureau de veille sanitaire ont examiné et interrogé les habitants de certains quartiers de Mahina soumis au test de dépistage de la tuberculose. Il leur avait été également demandé de faire une radiographie de leurs poumons. Si le test de dépistage gonfle au-delà de 15 millimètres : il est positif. La personne est mise à part pour un examen plus approfondi. A ce stade, rien ne confirme qu’elle a contracté la tuberculose.

“Nous avons eu des cas pour lesquels l’intradermoréaction à la tuberculine a provoqué une réaction cutanée (induration) d’une taille se situant au-dessus de 15 mm et pour ces cas, ce sont des personnes qui ont déjà rencontré le bacille de la tuberculose.”, précise Marine Giard, responsable du bureau de veille sanitaire.

Attention cela ne veut pas dire qu’elles vont être malades, mais que leur corps a déjà rencontré le microbe. “Ces personnes-là, nous allons les surveiller. Nous regardons leur radio des poumons et suivant ce qu’on y décèle, on leur donne un rendez-vous très rapidement pour la semaine prochaine.”

C’est la première fois qu’une opération de dépistage d’une maladie infectieuse est menée sur l’ensemble d’une commune. Le bureau de veille sanitaire espère pouvoir renouveler l’opération pour des communes plus peuplées comme, Pirae ou encore Papeete.
 

Rédaction Web avec Sam Teinaore

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Tautira : un ahima’a géant pour 2600 convives

Plus de 2600 femmes protestantes se sont réunis samedi à Tautira pour donner leur analyse spirituelle de l’amour. Pour l’occasion, la paroisse de Tautira a préparé un four tahitien exceptionnel.

Moloka’i Hoe : la préparation des juniors d’EDT Va’a

La grande course hawaiienne Moloka’i Hoe aura lieu ce dimanche. Sur le départ, on retrouvera l’équipe junior d’EDT Va’a, qui signe sa première participation.

Le pourquoi du black-out à Tahiti

Patrick Desfour, chef du service exploitation réseaux Tahiti chez EDT, était notre invité en plateau pour nous expliquer le pourquoi du black-out qui a touché Tahiti pendant 4 heures jeudi après-midi.

catégories populaires