mardi 15 octobre 2019
A VOIR

|

Trafic d’influence et favoritisme : Cyril Tetuanui de nouveau au tribunal

Publié le

Cyril Tetuanui était de nouveau convoqué ce jeudi matin devant la cour d’appel de Papeete. Le maire de Tumaraa comparaissait pour des faits de trafic d’influence et favoritisme.

Publié le 22/08/2019 à 15:06 - Mise à jour le 22/08/2019 à 16:09
Lecture 1 min.

Cyril Tetuanui était de nouveau convoqué ce jeudi matin devant la cour d’appel de Papeete. Le maire de Tumaraa comparaissait pour des faits de trafic d’influence et favoritisme.

Cyril Tetuanui aurait perçu 1 million et demi de Fcfp contre des avantages octroyés à un chef d’entreprise de Raiatea. Ces condamnations avaient été annulées par la cour de cassation en décembre dernier car les chefs de poursuite étaient mal qualifiés. L’affaire a été renvoyée devant la cour d’appel recomposée.

Ce matin, son avocat a repris les moyens de défense développés devant le tribunal correctionnel et la première cour d’appel. Selon maître François Quinquis la requalification des faits ne devrait pas aboutir à une condamnation : “La cour de cassation a effectivement estimé que les supposés existaient. Les faits reprochés à Cyril Tetuanui seraient qualifiables de corruption et non pas de trafic d’influence. Mais j’insiste sur le fait que ça ne signifie pas pour autant que l’infraction de corruption existât. (…) La corruption est bien plus difficile à démontrer, et que le trafic d’influence est finalement une infraction relativement floue. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je ne pense pas que le parquet ait fait une erreur en première instance en poursuivant de ce chef, mais je pense que ça lui était plus facile que la sévérité, la rigueur de l’infraction, retenue par la cour de cassation. Il n’y a pas de lien de causalité parce que l’argent n’était pas du tout destiné à ce qui est reproché à Cyril Tetuanui”.

La cour d’appel rendra son arrêt le 3 octobre.

REPORTAGESam Teinaore

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires