lundi 14 octobre 2019
A VOIR

|

Un négociant d’or véreux condamné à trois ans de prison ferme

Publié le

Publié le 12/11/2018 à 15:47 - Mise à jour le 07/06/2019 à 16:38
Lecture 2 minutes

Ces dernières années, plusieurs négociants d’or ont eu maille à partir avec la justice en Polynésie. Et ce mardi matin, l’un d’eux avait rendez-vous avec les juges du tribunal correctionnel.

Fin 2014, ce négociant avait été contacté par un jeune homme qui était en possession d’un grand nombre de bijoux provenant d’un vol. Un butin estimé à quelque 5 millions de Fcfp. La transaction avait eu lieu dans la voiture du professionnel, à l’abris des regards, dans une servitude.

Lors de l’enquête, les policiers avaient également découvert 52 kilos de perles noires et de keshis dont le négociant n’a pu justifier la provenance. Et les griefs ne s’arrêtent pas là puisque l’homme avait aussi floué une vieille dame. Elle lui avait demandé de vendre pour son compte un collier de grande valeur, estimé à plus de 10 millions de Fcfp, sans obtenir la somme attendue. Enfin, il avait investi dans une pizzeria sans déclarer ses salariés, car ils étaient tous patentés.

Un ensemble d’accusations, que l’intéressé a nié en bloc à son procès. Pour ce qui est des bijoux, il a assuré qu’il ne se doutait pas qu’ils avaient été dérobés malgré leur quantité et le profil du vendeur.”La mère -du vendeur, NDLR- est arrivée, sa sœur aussi. Je me sentais en confiance. Pour moi il n’y avait pas spécialement de doute“, a-t-il dit, avant de souffler “depuis le début de l’enquête, je m’aperçois que tout est contre moi”.  

Pareil pour ce qui est de la parure de la vielle dame comptant diamants, perles, or et un impressionnant saphir. Elle demandait qu’il le vende pour une somme comprise entre 13 et 18 millions de Fcfp. Il lui reversera finalement environ 3,5 millions après l’avoir cédée à un acheteur à Hong Kong. Mais la vielle dame était au courant du montant selon lui : “je l’ai appelée et elle a dit oui tout de suite. Je lui ai fait totalement confiance et encore une fois ça me retombe dessus”.

Les enquêteurs ont également été intrigués par les comptabilités de ses diverses sociétés. Et notamment la traçabilité des caisses où n’étaient notifiées ni les rentrées, ni les sorties d’espèces. Mais ses comptes bancaires étaient fournis. En moins de deux ans, de 2012 à 2014, la société chinoise à qui il vendait l’or fondu lui avait viré environ 158 millions de Fcfp.

Au final, les explications du négociant n’ont pas convaincu le tribunal.  Il a prononcé à son encontre une peine de 4 ans de prison, dont une année avec sursis, des amendes pour un montant de 22 millions de Fcfp mais aussi la saisie de plusieurs de ses biens dont un appartement en métropole. Le négociant se voit également frappé d’une interdiction à vie d’exercer. Il dispose désormais de dix jours pour faire appel du jugement.  

Quant au voleur des bijoux et à son receleur, ils ont respectivement écopé de 6 mois de prison ferme et trois mois avec sursis.

J-B. C.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Tautira : un ahima’a géant pour 2600 convives

Plus de 2600 femmes protestantes se sont réunis samedi à Tautira pour donner leur analyse spirituelle de l’amour. Pour l’occasion, la paroisse de Tautira a préparé un four tahitien exceptionnel.

Moloka’i Hoe : la préparation des juniors d’EDT Va’a

La grande course hawaiienne Moloka’i Hoe aura lieu ce dimanche. Sur le départ, on retrouvera l’équipe junior d’EDT Va’a, qui signe sa première participation.

Le pourquoi du black-out à Tahiti

Patrick Desfour, chef du service exploitation réseaux Tahiti chez EDT, était notre invité en plateau pour nous expliquer le pourquoi du black-out qui a touché Tahiti pendant 4 heures jeudi après-midi.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV