mardi 15 octobre 2019
A VOIR

|

Trafic d’ice – 22 prévenus à la barre pour un procès de 4 jours

Publié le

Publié le 09/02/2019 à 13:03 - Mise à jour le 07/06/2019 à 16:36
Lecture 2 minutes

Il a fait moins de bruit que le dossier Mai-Marlier ou Dubaquier, mais il illustre une nouvelle fois l’importance prise ces dernières années par le trafic d’ice en Polynésie. Lundi 11 février, sur le banc de prévenus : des commanditaires et financiers, des mules chargées de transporter la drogue, ainsi que des dealers qui l’écoulaient au fenua. En tout, 22 personnes sont attendues à la barre.

Cette affaire avait débuté par l’arrestation de trois femmes le 27 janvier 2018 à l’aéroport de Faa’a. De retour de Los Angeles, elles avaient dissimulé in corpore 266 grammes d’ice. L’enquête avait permis d’identifier rapidement le commanditaire, mais aussi d’en faire tomber d’autres à la tête de réseaux parallèles. Tous s’approvisionnaient aux États-Unis, souvent auprès d’un chauffeur de limousine dénommé Giovanni. Et ils utilisaient la plupart du temps des jeunes femmes comme mules.

Pour éviter d’être repérés, certains avaient même pour projet de recruter des Américaines ou des Mexicaines pour ramener la drogue à Tahiti. Et gare à ceux qui ne jouaient pas le jeu : accusée par son “boss” de l’avoir doublé, une des mules a raconté avoir été tabassée, une arme à feu plaquée sur la tempe et une pipette en verre cassée placée sous la gorge.

Ces différents groupes sont suspectés d’avoir importé au total plusieurs kilos d’ice en Polynésie lors de multiples voyages aux États-Unis. Sur les 22 prévenus au procès, cinq comparaîtront détenus.
 

Rédaction web avec Jean-Baptiste Calvas

 

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Turama vous éclaire sur le démarchage à domicile

L’enquête Fetii Fenua vient de démarrer. Initiée par l’Institut de la Statistique, elle doit permettre de mieux connaître les mouvements de population en Polynésie et leurs besoins. Des enquêteurs viendront vous rendre visite. Comment les différencier des démarcheurs ? Nous répondons à cette question avec notre invité Raiarii Tama, chargé de communication de la Direction générale des Affaires Economiques (DGAE).

Tautira : un ahima’a géant pour 2600 convives

Plus de 2600 femmes protestantes se sont réunis samedi à Tautira pour donner leur analyse spirituelle de l’amour. Pour l’occasion, la paroisse de Tautira a préparé un four tahitien exceptionnel.

Moloka’i Hoe : la préparation des juniors d’EDT Va’a

La grande course hawaiienne Moloka’i Hoe aura lieu ce dimanche. Sur le départ, on retrouvera l’équipe junior d’EDT Va’a, qui signe sa première participation.