lundi 14 octobre 2019
A VOIR

|

Inauguration du Fare ‘aira’a upu pour l’enseignement du tahitien

Publié le

L’association Haururu a inauguré samedi son tout nouveau Fare ‘aira’a upu. Une maison dédiée aux connaissances, un lieu d’échanges, de partages, et d’enseignement de la langue tahitienne.

Publié le 18/08/2019 à 17:56 - Mise à jour le 18/08/2019 à 17:59
Lecture 2 minutes

L’association Haururu a inauguré samedi son tout nouveau Fare ‘aira’a upu. Une maison dédiée aux connaissances, un lieu d’échanges, de partages, et d’enseignement de la langue tahitienne.

Quelques mois seulement après le Fare rapa’aura’a, l’association Haururu a pris possession de sa toute nouvelle bâtisse : le Fare ‘aira’a upu (“maison des connaissances ou des savoirs”). Une maison dédiée cette fois à l’enseignement de la langue tahitienne.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

“C’est une grande joie aujourd’hui d’inaugurer ce fare. Nous arrivons au terme de cette première tranche, et on peut dire que la population est là pour honorer cette inauguration. (…) L’essentiel, c’est de transmettre notre savoir-faire, toutes nos connaissances, à la génération future, et que nos enfants se lèvent. À nous aussi les parents d’aujourd’hui à parler notre langue à nos enfants. Parce que cela pourrait être le moteur qui viendrait débloquer cette culture ma’ohi qui est enfouie en nous” a expliqué Léonne Teuira, présidence de l’association.

(Crédit photo : Tahiti Nui télévision)

La défense de la langue maternelle, le reo Tahiti, le reo ma’ohi, c’est aussi le combat de Hirere, représentante de la lignée maori Rereahu Mania Poto, invitée spécialement pour l’occasion : “C’est un projet magnifique, un beau projet. Grâce à cette maison, notre histoire sera mise en valeur, notre langue pourra revivre, et avec elle, l’héritage que nous ont légué nos ancêtres et que nous devrons transmettre à nos descendants”.

Mais ce n’est pas tout que d’avoir cette maison, tout le travail démarre à présent. Le Fare ‘aira’a upu est le deuxième d’une série d’une dizaine de fare de ce type. D’autres constructions inscrites dans le projet Fare fenua viendront compléter le lot. Un projet accompagné par le pays à hauteur de près de 8 millions de Fcfp.

Prochaine étape : la construction du Fare Arioi.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.