lundi 14 octobre 2019
A VOIR

|

Les écoliers du Pacifique et d’Australie lancent une grève mondiale pour le climat

Publié le

Des écoliers du Pacifique et d'Australie ont donné vendredi le coup d'envoi d'une journée d'actions et de manifestations mondiales pour appeler à la mobilisation contre le réchauffement climatique, dans le sillage de l'initiative lancée par Greta Thunberg.

Publié le 20/09/2019 à 10:03 - Mise à jour le 20/09/2019 à 10:23
Lecture 2 minutes

Des écoliers du Pacifique et d'Australie ont donné vendredi le coup d'envoi d'une journée d'actions et de manifestations mondiales pour appeler à la mobilisation contre le réchauffement climatique, dans le sillage de l'initiative lancée par Greta Thunberg.

De Sydney à Sao Paulo, des élèves vont participer à cette très symbolique “grève de l’école pour le climat” qui devrait constituer l’un des appels à l’action les plus massifs jamais organisé. On dénombre sur toute la planète plus de 5 000 événements avec en point d’orgue une manifestation monstre à New York où sont attendus 1,1 million d’élèves et étudiants qui ont été autorisés pour l’occasion à sécher les cours.

La campagne “Fridays for Future” initiée par Greta Thunberg entend mobiliser les enfants du monde entier pour qu’ils persuadent les adultes de s’attaquer plus sérieusement au réchauffement climatique. Dans un message vidéo, cette Suédoise de 16 ans a appelé jeudi les enfants à la mobilisation : “Tout compte. Ce que vous faites compte.”

Activism works. So act.See you in the streets! 20-27th of September #ClimateStrike #FridaysForFuture #schoolstrike4climate #Amnesty

Posted by Greta Thunberg on Tuesday, September 17, 2019

Mercredi, elle avait intimé au Congrès américain : “Je veux que vous écoutiez les scientifiques. Et je veux que vous vous unissiez derrière la science. Et ensuite, je veux que vous agissiez réellement.”

Alors que le soleil se levait sur les archipels du Pacifique gravement menacé par l’élévation des océans provoquée par le réchauffement climatique, des élèves ont lancé la journée au Vanuatu, aux Salomon ou encore aux Kiribati, où des enfants scandaient : “Nous ne coulons pas, nous nous battons”.

Des dizaines de milliers de jeunes Australiens se préparaient à manifester à Sydney, Melbourne et dans des dizaines d’autres villes. Certaines entreprises, administrations et écoles ont même encouragé leurs employés et les élèves à participer à cette grève.

“Nous sommes ici pour envoyer un message aux personnes au pouvoir, pour leur montrer que nous sommes sensibilisés et que cette question est importante pour nous”, a déclaré à Sydney Will Connor, 16 ans. “C’est notre avenir qui est en jeu.”

L’Australie ressent elle aussi les effets du réchauffement climatique, avec des sécheresses de plus en plus graves, des feux de forêt de plus en plus intenses, des inondations provoquées par des pluies diluviennes ou encore les ravages subis par son emblématique Grande Barrière de corail.

Lire aussi : Les Polynésiens se joignent à La Marche pour le climat le 21 septembre

Pourtant, son gouvernement conservateur est épinglé pour son inaction en matière de lutte contre le réchauffement climatique. 

S’il ne nie pas la réalité de la menace, il a toujours ramené le débat à un choix entre la baisse des émissions de gaz à effet de serre et les emplois, alors que son économie est très dépendante de ses ressources minières, en particulier des exportations de charbon.

SourceAFP

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires