lundi 14 octobre 2019
A VOIR

|

Une firme japonaise va partiellement payer ses employés en bitcoin

Publié le

Publié le 14/12/2017 à 5:00 - Mise à jour le 14/12/2017 à 5:00
Lecture 1 min.

GMO Internet, qui offre divers services sur internet, y compris une propre plateforme d’échanges de Bitcoin depuis mai, donnera à partir de février prochain à ses quelque 4 000 employés au Japon la possibilité de percevoir jusqu’à 100 000 yens de leur paie mensuelle (près de 756 euros) en Bitcoin, a expliqué cette porte-parole.

Les salariés volontaires devraient ainsi recevoir des fractions de bitcoin chaque mois: car la plus célèbre des crypto-monnaies a connu une ascension record ces dernières semaines et valait quelque 17 050 dollars l’unité vendredi, selon des données compilées par l’agence Bloomberg, contre moins de 1 000 dollars en début d’année.

“Nous espérons améliorer notre propre connaissance de la monnaie virtuelle en l’utilisant vraiment”, a ajouté la porte-parole de GMO Internet.

Le groupe va par ailleurs se lancer le mois prochain dans l’activité de “minage” de bitcoin, consistant à contribuer à la création de la monnaie en agrégeant des blocs codés et authentifiés de transactions numériques (principe de la “blockchain”). En échange les “mineurs” sont rémunérés en bitcoin.

Le bitcoin reste pour le moment essentiellement une valeur spéculative, très peu répandue dans les échanges de biens et services.

AFP 

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Tautira : un ahima’a géant pour 2600 convives

Plus de 2600 femmes protestantes se sont réunis samedi à Tautira pour donner leur analyse spirituelle de l’amour. Pour l’occasion, la paroisse de Tautira a préparé un four tahitien exceptionnel.

Moloka’i Hoe : la préparation des juniors d’EDT Va’a

La grande course hawaiienne Moloka’i Hoe aura lieu ce dimanche. Sur le départ, on retrouvera l’équipe junior d’EDT Va’a, qui signe sa première participation.

Le pourquoi du black-out à Tahiti

Patrick Desfour, chef du service exploitation réseaux Tahiti chez EDT, était notre invité en plateau pour nous expliquer le pourquoi du black-out qui a touché Tahiti pendant 4 heures jeudi après-midi.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV