mercredi 21 octobre 2020
A VOIR

|

Le Meilleur Pâtissier : en Bretagne

Publié le

Publié le 29/10/2019 à 8:09 - Mise à jour le 28/10/2019 à 16:53
Lecture 2 minutes

DIVERTISSEMENT – Mercredi 30 octobre à 20 h 15 Cyril Lignac nous invite en Bretagne!

Pour cette 3e semaine de concours, direction la Bretagne avec un seul objectif pour nos 12 pâtissiers amateurs encore en course : le très convoité tablier bleu ! Nos moussaillons des fourneaux devront avoir le coeur bien accroché pour surmonter les embruns de ces 3 épreuves et ne pas chavirer lors de cette escapade gourmande.
Pour « Le défi de Cyril Lignac », nos pâtissiers devront réinterpréter visuellement et gustativement LA spécialité bretonne par excellence : le kouign-amann. Sa préparation prend traditionnellement une journée mais nos pâtissiers n’auront que 2 heures pour le revisiter !
Pour « L’épreuve technique », jugés à l’aveugle, nos pâtissiers amateurs devront réaliser à la perfection une recette dénichée par Mercotte dans son vieux grimoire : le gwastell krampouezh. Ce monumental gâteau breton est composé notamment d’une soixantaine (!) de crêpes… ce qui pourrait bien mettre les nerfs de nos pâtissiers à rude épreuve !
Enfin, pour « L’épreuve créative », nos pâtissiers amateurs vont lever l’ancre ! ils vont devoir représenter la Bretagne en gâteau ! En plus de Cyril et Mercotte, nos pâtissiers seront jugés par Pièr-Marie Le Moigno, jeune cheffe de 28 ans, qui a officié dans les plus prestigieux palaces parisiens ainsi qu’en Asie, avant de regagner sa Bretagne natale. Les pâtissiers vont devoir affronter des tempêtes de farine et des rafales de crème pour épater le jury et prouver qu’ils méritent leur place sous la tente ! Alors, quel pâtissier prendra le large et décrochera le tablier bleu ?

Quiberon (56) Kouign-amann , gateau breton

22 h 10 : Le meilleur pâtissier : à vos fourneaux !
Cette semaine « Le Meilleur pâtissier : à vos fourneaux ! », votre magazine de la pâtisserie, vous emmène en Bretagne et vous propose encore plus de conseils et de recettes toujours plus gourmandes ! Comme chaque semaine, la critique culinaire Aurélie Chaigneau ira à la rencontre d’un grand chef qui, tout comme nos pâtissiers, relèvera le défi de Cyril Lignac en réalisant un grand classique de la pâtisserie ! Aujourd’hui, direction le palace Shangri-La, à Paris, à la rencontre du chef Michaël Bartocetti pour découvrir sa version du kouign-amann. Mercotte, assistée de deux pâtissiers, vous livrera toujours plus de secrets gourmands. Cette semaine, accompagnée de Djellza et Stéphanie, elle vous emmènera en terres celtiques à la rencontre du Gwastell Krampouezh !

Le Meilleur Pâtissier
Mercredi 30 octobre à 20 h 15

infos coronavirus

Colis postaux et Covid-19 : une logistique impactée

L’acheminement postal de colis internationaux retrouve des délais de livraison d’avant la crise du coronavirus seulement depuis la France et les pays limitrophes. Pour les colis ou paquets commandés ailleurs dans le monde, les retards peuvent atteindre plusieurs mois...

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Imagerie médicale : certains actes pourront être faits sans...

L’arrêté distingue trois catégories précises d’actes réalisables par le manipulateur, selon les risques et la complexité, toujours exercés sous la responsabilité du...

Colis postaux et Covid-19 : une logistique impactée

L’acheminement postal de colis internationaux retrouve des délais de livraison d’avant la crise du coronavirus seulement depuis la France et les pays limitrophes. Pour les colis ou paquets commandés ailleurs dans le monde, les retards peuvent atteindre plusieurs mois...

Fusées de détresse, déchets électroniques… : bien les jeter pour...

Les incendies récents au CET de Paiohoro et au CRT de la Punaruu sont très probablement liés à la présence de déchets électroniques mélangés aux déchets dits inertes. Les batteries de smartphones et autres tablettes électroniques, mais aussi les fusées de détresse sont un risque réel si elles ne sont pas bien triées.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV