lundi 10 août 2020
A VOIR

|

Père Abraham, une figure incontournable de l’église catholique

Publié le

Il est une figure incontournable de l’église catholique dans la commune de Faa’a : Père Abraham est aussi celui qui depuis les débuts de la compagnie Air Tahiti Nui, a procédé à la cérémonie de bénédiction de sa flottille aérienne. Plus de 27 années de prêtrise consacrées à sa paroisse et aux familles en difficulté.

Publié le 26/12/2019 à 10:37 - Mise à jour le 26/12/2019 à 10:37
Lecture 2 minutes

Il est une figure incontournable de l’église catholique dans la commune de Faa’a : Père Abraham est aussi celui qui depuis les débuts de la compagnie Air Tahiti Nui, a procédé à la cérémonie de bénédiction de sa flottille aérienne. Plus de 27 années de prêtrise consacrées à sa paroisse et aux familles en difficulté.

C’est à l’âge de 8 ans que le premier appel pour la prêtrise se fait sentir chez Abraham Meitai qui décide pourtant de poursuivre sa scolarité. Mais la vocation se faisant de plus en plus pressante, quatre ans plus tard, en 1992, il entre alors à l’école Notre-Dame de la Pentecôte pour accéder à la fonction de prêtre. Le début d’une carrière palpitante et riche en expériences. « La première paroisse où j’ai été affecté comme vicaire, c’était Maria No Te Hau, avec le père Hubert Coppenrath à cette époque (..) Après les trois ans que j’ai vécu avec lui, j’ai été nommé curé de toutes les Australes pendant douze années. Après onze années de prêtrise, j’ai demandé une formation permanente sur Paris, où j’ai été vicaire à la basilique Notre-Dame des Victoires » explique-t-il.

Père Abraham accueille aujourd’hui dans un bureau les familles et les personnes à la recherche d’une oreille attentive, pour leur apporter conseils et réconforts. Une charge importante que le Père assume avec conviction et ferveur : « Ma joie, c’est d’accueillir les gens, de les accompagner, de les aider à s’en sortir, de les soulager, de les réconforter quand ils sont en deuil, de pouvoir réconcilier les couples qui sont au presque bord du divorce… et d’essayer d’écouter les jeunes qui ont des problèmes d’addiction aux stupéfiants. C’est le rôle du prêtre. Il est là quand on a besoin de lui. Et je me donne à fond ».

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Mais ses interventions ne se limitent pas seulement à Faa’a, puisque Père Abraham est souvent sollicité pour apporter sa bénédiction dans divers projets : la construction d’un navire, l’acquisition d’un terrain, une voiture ou encore les animaux, mais aussi les nouveaux appareils de la compagnie Air Tahiti Nui. Un acte spirituel d’une grande importance pour les croyants. « Le verbe ‘bénir’ veut dire : Dieu fait du bien a tout être humain. C’est le sens de l’action de la bénédiction. Dieu veut le bien de tous, de toute l’humanité. C’est lui qui va bénir au travers d’un serviteur, d’abord les personnes qui vivent dans la maison, qui sont à bord d’un avion, pour que ces personnes vivent en paix et en sécurité ».

À Faa’a, le catholicisme est bien représenté avec trois églises implantées au sein de la commune : Saint-Joseph, Christ-Roi et Notre-Dame de Grâce. Une fonction de prêtre que Père Abraham compte bien assumer au moins jusqu’à 75 ans, l’âge de la retraite pour un prêtre.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV