jeudi 28 mai 2020
A VOIR

|

Ferdinand, l’un des plus anciens travailleurs de l’Aremiti

Publié le

L'Aremiti 5 a effectué son dernier trajet en direction de Moorea samedi après-midi. Après plus d’une dizaine d’années de bons et loyaux services, le navire fait place à son successeur : l'Aremiti 6. De nombreuses personnes ont travaillé à bord, dont Ferdinand Agnie, qui comptabilise plus de 20 ans de service.

Publié le 08/09/2019 à 10:14 - Mise à jour le 08/09/2019 à 10:24
Lecture < 1 min.

L'Aremiti 5 a effectué son dernier trajet en direction de Moorea samedi après-midi. Après plus d’une dizaine d’années de bons et loyaux services, le navire fait place à son successeur : l'Aremiti 6. De nombreuses personnes ont travaillé à bord, dont Ferdinand Agnie, qui comptabilise plus de 20 ans de service.


C’est une page de son histoire qui se ferme pour le Aremiti 5. Après 15 ans de mise en service, le navire de 56 mètres de long et d’une capacité d’accueil de 697 passagers, a servi une dernière fois la population de Moorea. « Il est arrivé en 2004, et aujourd’hui, c’est son dernier voyage. Il y a le nouveau qui arrive. Cela fait un peu mal au cœur. Il est fatigué aussi je pense, ça fait 15 ans quand même… » confie, ému, Ferdinand Agnie, responsable des matelots.

La fatigue, Ferdinand la connaît également et la surmonte encore aujourd’hui. Il est l’un des plus anciens travailleurs de la compagnie. Après des remplacements en 1995, il signe son contrat à temps plein, l’année suivante : « J’ai commencé sur le Aremiti 3, en tant que remplaçant. Et quand le Ferry 1 est arrivé en 1996, c’est là que j’ai eu mon CDI. Depuis, cela fait 23 ans que j’y travaille, depuis le 31 août. J’ai travaillé quasiment avec 25 différents capitaines ».

Ce dimanche matin, l’Aremiti 5 effectuera son dernier trajet dans le sens Moorea-Tahiti. Il restera ensuite à quai en attente d’un nouvel acquéreur…

REPORTAGENaea Bennett

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Raiatea : mama Teura a fêté ses 100 ans

Tetara Hioe, plus connue à Raiatea comme mama Teura, de son nom de mariage, a célébré mercredi soir ses 100 ans, entourée de ses enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants.

Covid-19 : aucun nouveau cas détecté dans la population...

À ce jour, il n’y a aucun nouveau cas confirmé de Covid-19 dans la population de la Polynésie française. Le nombre total de cas confirmés cumulés reste à 60. Le marin équatorien est toujours hospitalisé au Taaone.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV