Le Flash

Naissance des jardins de Ätea  01/04/2014

Dans le cadre des 40 ans de la création officielle du musée de Tahiti et des îles - Te Fare Manaha, et après 37 années d’existence, les jardins du musée s’apprêtent à retrouver un nouveau souffle avec la rénovation végétale de son patio. Cet espace va connaître notamment une valorisation végétale par des plantes dites basses (lianes, fougères, herbacées, arbrisseaux et arbustes), des plantes utilitaires, thérapeutiques, alimentaires, ornementales, cosmétiques etc… Les enjeux de la valorisation de cette végétation basse vont aussi permettre la promotion des cultures traditionnelles et favoriser la réémergence de savoir-faire ancestraux. Un nom a été attribué au futur patio rénové : Les Jardins de Ätea. Ce jardin comprendra un tiers d'espèces sont indigènes, un tiers d’introductions polynésiennes et le dernier tiers d’introductions modernes adoptées par les Polynésiens. Chaque espèce se verra attribuer un cartel comportant le nom vernaculaire, le nom scientifique, la famille, le type biologique, le statut biogéographique et les utilisations. La cérémonie officielle de lancement du projet aura lieu ce vendredi 04 avril à 9h00 en présence du ministre du Tourisme Geffry Salmon. A cette occasion, une première plante basse sera officiellement plantée dans le patio du musée. Le Ha'eha'a sera la première plante à y trouver place. Ha’eha’a signifie "bas" mais aussi "humble". Pour connaître cette végétation basse aux multiples richesses insoupçonnées, il nous faut en effet se pencher et pour les voir de près. En cela, "le ha’eha’a renvoie à une notion d’humilité et de respect, valeurs fondamentales du savoir-être Polynésien" précise un communiqué du musée de Tahiti et des îles.