TNTV
Viols au club de boxe : 20 ans de prison requis contre l’ancien entraîneur

Le 14/09/2018 à 14:45

JUSTICE – Le procès de Thierry T. s’est ouvert mardi devant la cour d’assises de Papeete. L’avocat général a requis à son encontre 20 années de prison et cinq contre son fils, lui aussi accusé, mineur au moment des faits.

L’avocat général a requis une peine de 20 ans de prison à l’encontre de Thierry T, renvoyé devant la cour d’assises de Papeete pour des viols sur quatre mineurs. C’est le maximum prévu par la loi.

L’homme, ancien entraineur de boxe âgé de 49 ans aujourd’hui, s’en serait pris à deux filles et deux garçons entre 1991 et 2013, à l’intérieur de l’enceinte du club de sport. Son procès s’est ouvert mardi devant la cour d’assises.

L’audience, qui s’est tenue à huis clos, a livré son lot de rebondissements. Le fils adoptif de cet homme, lui aussi accusé au procès, a ainsi dévoilé avoir été abusé par son père dans son enfance, ce qu’il n’avait jamais confié durant l’instruction. Maitre Toudji, son avocate, a confié à la sortie de la salle d’audience : "Mon client […] a fait un certain nombre de révélations sur ce qu’il avait pu se produire dans sa vie. Aujourd’hui, il est plus dans une attitude de reconnaissance." Contre lui, mineur au moment des faits, l’avocat général a demandé une peine de 5 ans de prison en partie assortie du sursis.

Au cours des débats, l’ex entraineur a nié les accusations portées contre lui contrairement à son fils qui a reconnu les faits. Maitre Roy-Cross, avocate de trois des quatre victimes, a précisé : "Elles (NDLR : les victimes) se sont rendu compte que la situation était intenable pour l’accusé. Ça les a rassurés mais d’un autre côté, elles sont blessées car il continue à nier devant l’évidence. Il n’hésite pas à se victimiser et à les salir, à les accuser de multiples choses… C’est très insultant pour des enfants, des jeunes qui ont été abusés toutes ces années."

Le verdict doit être rendu dans la soirée.
Rédaction web avec J-B Calvas 


Commentaires (0)



Inscription à la newsletter