TNTV
Vidéo - La bijouterie d'art polynésien à l'honneur à la mairie de Papeete

Le 10/02/2019 à 10:40

ARTISANAT - La bijouterie d’art traditionnel s’expose à la mairie de Papeete jusqu’au 14 février. Une dizaine de créateurs y font étalage de leur talent avec des pièces uniques taillées dans de la nacre, du coquillage ou du bois. Parures, colliers, boucles d’oreilles ou encore bracelets, les visiteurs ont l’embarras du choix.

Vidéo - La bijouterie d'art polynésien à l'honneur à la mairie de Papeete
Rameny Buchin, vous êtes secrétaire de l’association "artisanat d’art" présidée par mama Fauura, que pensez-vous des pièces présentées depuis hier ?
"Comme chaque année, les artisans redoublent d'énergie et nous font vraiment voyager. Ils nous présentent des pièces uniques, qui sortent de l'ordinaire. Il y a quand même une petite sélection qui se fait. Ce n'est pas tout le monde qui peut participer à ce salon. Parce qu'on essaie de mettre en avant les produits locaux, avant d'avoir que de l'argent ou de l'or par exemple. Il y a des critères de sélection et cela nous permet de toujours pouvoir élever le niveau."

C'est la 19e édition de ce salon déjà. Combien d’artisans sont affiliés à l’association aujourd'hui ?
"Cette année, nous sommes 13 artisans-exposants. Les années précédentes, nous étions un peu plus nombreux. Cela dépend aussi de la disponibilité des artisans."

Quels sont les critères pour ceux qui souhaitent intégrer l'association ?
"En règle générale, pour la bijouterie d'art, nous mettons en place un concours avec un défilé. Cette année, nous avons décidé avec le bureau de remettre ça tous les deux ans, de manière justement, à pouvoir laisser le temps aux artisans de créer. Faire des bijoux, c'est facile, entre guillemets, pour un artisan, ça va, maintenant, ils sont rodés. Faire des bijoux qui sortent de l'ordinaire, juste pour une collection bien spécifique, pour ce concours, c'est quelque chose de plus difficile. (...) Les artisans que nous avons ne sont pas seulement des artisans, ce sont aussi des artistes, donc l'inspiration ne vient pas comme ça, de 8 heures du matin jusqu'à 17 heures. C'est beaucoup de temps, de travail, de réflexion... Donc nous avons décidé cette année de leur donner la possibilité de se poser une année sur deux de manière à présenter beaucoup plus de choses l'année prochaine."

(...)

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
Cela vous a pris combien de temps pour préparer cette exposition ?
"Un mois seulement. C'est peu et beaucoup à la fois."

À chaque édition, on a l’impression de retrouver toujours la même chose...
"Ce n'est pas forcément le cas. En fait, la chose qu'il faut savoir, c'est que chaque artisan a sa griffe. Peut-être que vous avez l'impression de voir toujours la même chose parce que l'artisan reste dans son élément, mais ce sont des pièces vraiment d'exception qu'ils essaient de mettre en place chaque année et de développer."

Le ministre de la Culture a annoncé qu'il souhaitait professionnaliser le secteur de l’artisanat avec de la formation, qu’en pensez-vous ?
"Je pense que c'est une très bonne chose car il y a artisans et artisans. Il y a des gens qui viennent et qui font des choses pour manger, ce que je comprends, c'est normal, et il y a les artisans qui veulent pousser la chose, qui veulent développer et mettre en avant l'artisanat. Donc professionnaliser la chose, c'est très bien."

(...)

Quelle est la prochaine échéance ?
Nous ferons une exposition en mai à l'occasion de la fête des mères.


Le salon de la bijouterie d’art polynésien est ouvert tous les jours de 8 heures à 17 heures à la mairie de Papeete, 2e étage, et jusqu’à 16 heure le jeudi 14 février, dernier jour de l'exposition.
 
Rédaction web avec Brandy Tevero


Commentaires (0)



Inscription à la newsletter