TNTV
Saison des pluies : en deux-roues, soyez prudents

Le 11/01/2019 à 17:22

PRÉVENTION ROUTIÈRE - Les intempéries de ces derniers jours ont un impact sur la sécurité routière. Quelques préconisations simples permettent de réduire les risques d’accident notamment pour les deux-roues. Car au guidon de ces engins, mieux vaut être prudent sous la pluie battante.

Entre deux éclaircies, Tahiti a les roues dans l’eau. Les intempéries ont débuté ces derniers jours et pour les deux-roues, les risques augmentent. Avec la pluie, la réduction de l’adhérence reste un piège : "Il faut réduire sa vitesse et utiliser les commandes avec plus de douceur. Il faut aussi anticiper le danger : voir les gens qui freinent devant pour freiner plus tôt et moins fort. Et surveiller l'état de la route afin d'éviter les flaques d'eau et les nids de poule qui deviennent des gros nids de vache en période de pluies et faire attention dans les écarts de trajectoire" conseille Renaud Mandiau, moniteur de l'auto-école Warning à Faa'a.

L'aquaplanning reste souvent le risque principal : "dès qu'on roule trop vite, qu'il y a une fine pellicule d'eau sur les routes et qu'il y a un gros freinage, le scooter peut vite partir par terre".  Il est ainsi important de vérifier ses pneus : qu'ils soient bien gonflés et pas trop lisses. Autre conseil du moniteur : ne pas trop pencher son engin, car sous la pluie, les bandes blanches comme celles des passages piétons ou encore les bouches d’égouts se transforment en patinoire. La réduction de la vitesse de 10 km/h au moins est également recommandée.

Ces conseils, Brian Dayne, jeune scootériste, les applique pour éviter l’accident : "Quand il pleut juste un peu, on a tendance à aller trop vite alors que cela reste dangereux. Il faut arriver doucement dans les ronds-points... Si tu sens que la pluie va passer, autant s'arrêter et reprendre la route ensuite".

Enfin, côté équipement, une veste de pluie fluorescente permet d’être mieux vu sur la route et d'éviter d'être trop mouillé. Et en cas de très fortes pluies, il est déconseillé de s’engager sur une voie immergée.
 
Rédaction web avec Thomas Chabrol et Naea Bennett


Commentaires (0)



Inscription à la newsletter