TNTV
Michel Gay, un moral d’acier au service des handicapés

Le 20/07/2017 à 11:53 par Maite MAI | Lu 1011 fois

Il force le respect et inspire le courage, Michel Gay, personne à mobilité réduite a fait de l'insertion du handicapé dans la société polynésienne son cheval de bataille. Président de l'APTH, Association Polynésienne des Travailleurs Handicapés il est le premier à créer une entreprise qui n'emploie que des personnes handicapées.

Il a 75 ans et se déplace en fauteuil roulant mais cela ne l’empêche pas de continuer à se battre pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées du fenua. Michel GAY, est arrivé au Fenua en 1988.  Personne à mobilité réduite depuis plus de 40 ans suite à une chute d'hélicoptère pendant la guerre d’Algérie où il exerçait la profession d'infirmier anesthésiste, Michel s’installe en Polynésie française en 1988.

Ses 20 années passées dans l'armée de l'air où il a terminé au grade de Major, lui ont certainement forgé un mental d’acier. Cet ancien combattant, décoré de multiples fois, et toujours très actif auprès de l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre de TAHITI, s’est engagé à faire accepter les personnes handicapées dans la société polynésienne.

Président de l'APTH, Association Polynésienne des Travailleurs Handicapés, il se bat quotidiennement pour que les lois en vigueur concernant les personnes handicapées, soient respectées localement. Les déplacements, les accès, le travail, etc.. Michel Gay va au bout de son combat, en créant la seule entreprise du Fenua qui n'engage que des personnes handicapées. Cette entreprise qu'il tient à bout de bras permet à 28 employés handicapés de ne plus être un poids pour leur famille mais plutôt de faire vivre leurs foyers.
Si l’APRP a connu des jours sombres, Michel Gay n’a jamais baissé les bras, allant même jusqu’à verser de sa proche poche les salaires de ses employés. En tout cela, il est un héros pour eux.
Et comme si cela ne suffisait pas, Michel Gay est aussi à l’origine des formations de premiers secours du fenua.
 
Maite MAI





Inscription à la newsletter