TNTV
Les maires s’attaquent au fléau de l’alcool

Le 10/12/2018 à 17:20

COMMUNES - Le président Édouard Fritch a convié ce lundi après-midi l’ensemble des maires de Polynésie française pour mettre en œuvre, de manière collective, des mesures de lutte contre la consommation excessive d’alcool. L’idée d’une réglementation territoriale, déjà pratiquée dans certaines communes, a été évoquée.

Chiffres à l’appui, le président du Pays a montré aux maires qu’il avait convié, ce lundi après-midi, que la consommation excessive d’alcool était un véritable fléau pour notre société, le nombre d’accidents de la route et de violences familiales dus à l’alcool étant en constante augmentation. Les maires ont également fait le constat qu’il y avait de plus en plus de jeunes, y compris des mineurs, qui abusaient de l’alcool.
 
D’un point de vue réglementaire, des mesures ont déjà été prises dès 2017 comme la délictualisation de la production et de la vente de komo puaka, passibles désormais d’une amende de plus d’1 million de Fcfp, le renforcement des sanctions pour la vente d’alcool aux mineurs, passible d’une amende de 800 000 Fcfp et, plus récemment, la possibilité pour les muto’i municipaux de sanctionner l’ivresse publique.
 
La réglementation sur la vente d’alcool à emporter manque toutefois d’homogénéité, les communes étant libres de prendre ou non des arrêtés de restriction. C’est sur ce volet que le président propose d’agir dans un premier temps en posant une réglementation territoriale, déjà pratiquée dans certaines communes, qui autoriserait la vente d’alcool du lundi au samedi de 7 heures à 20 heures, la vente d’alcool réfrigéré étant interdite à partir de 16 heures. Par ailleurs, la vente serait totalement proscrite les dimanches et jours fériés.
 
"Je suis conscient que ces mesures ne vont pas résoudre le fond du problème qui est comportemental", a souligné le président, mais une action concertée serait de nature à marquer les esprits. Ces mesures réglementaires seront accompagnées de campagnes publiques de sensibilisation sur les méfaits et les conséquences d’une consommation excessive d’alcool.
 
Après un large tour d’horizon avec les maires, le président a proposé de mettre en place un comité de travail avec des maires représentant chacun des archipels pour présenter des propositions concrètes et opérationnelles à la fin du mois de janvier.
 
D’après un communiqué
 


Commentaires (0)



Inscription à la newsletter