mercredi 2 décembre 2020
A VOIR

|

Tamari’i Volontaires 80 ans du ralliement EFO

Louis Graffe

© Api Tahiti éditions – Tous droits réservés

Louis, Maruake, Mauake, Graffe est né le 30 décembre 1911 à Papeete. A Bir Hakeim, le sergent Louis Graffe remplace son supérieur François Nicolas, officier de carrière engagé à Tahiti et tué le 28 mai 1942 par les bombes anglaises. Il relève de la section tahitienne placée sous l’autorité du lieutenant Benjamin Favreau. Lors de la sortie de vive force de Bir Hakeim, le sergent Louis Graffe est touché à la cuisse droite. Il est touché à nouveau aux deux jambes par des éclats de mortier. Antoine Brémond, blessé aux yeux par l’explosion de son Bren Carrier lui porte secours, le transportant sur son dos. Les deux blessés tentent d’échapper à la capture. Ils sont malheureusement rattrapés par les Allemands et sont fait prisonniers.

Louis Graffe, gravement blessé, est évacué sur l’hôpital de Derna avant d’être embarqué le 27 juin 1942 pour Naples et transféré à l’hôpital militaire de Caserta. Emprisonné en Allemagne, il est libéré par les Allemands en mai 1944 du fait de ses graves blessures. Il est embarqué à Marseille le 15 mai 1944 pour Barcelone, Alger, puis Alexandrie pour être hospitalisé à l’hôpital n° 5 de Helouan. Le 15 mars 1945, il part de Suez à destination de Melbourne. Le 3 septembre 1945, il quitte l’Australie pour Makatea, puis Tahiti qu’il touche le 23 septembre 1945. Il est le père de Jacky, maire défunt de Paea et de Raymond le tahu’a.

VOIR AUSSI