dimanche 27 septembre 2020
A VOIR

|

Tamari’i Volontaires 80 ans du ralliement EFO

Ari Wong Kim

© Api Tahiti éditions – Tous droits réservés

Ari Wong Kim est le dernier des Tamari’i Volontaires du glorieux bataillon du Pacifique.

Ari est le fils de Wong Kim ressortissant chinois artisan immatriculé sous le numéro 1147 et de Heimano a Ani née le 23 septembre 1887 à Paea. Ari est élevé par son oncle et sa tante maternelle à Papara, Papa et Mama Taaroa. Il s’engage, âgé à peine de 16 ans sous le nom d’emprunt de son frère Tetuahira a Teaupahere dit Tetua né le 6 avril 1922 à Papeete. La date de naissance qui figure sur le dossier militaire d’emprunt de son frère aîné fait notamment l’objet d’un point d’interrogation du service de recrutement qui a été informé par sa sœur Ah-Len « Raita » Wong Kim de la présente usurpation d’identité. Néanmoins, Ari est incorporé à la Compagnie d’infanterie coloniale de Tahiti le 16 septembre 1940 et fera sous le nom de son frère aîné toutes les campagnes du Bataillon du Pacifique.

Dans le désert de Lybie, Ari est chargeur d’un canon de 75 monté sur un camion et participe à des jock column. Il combat à Bir Hakeim pour s’en échapper lors de la sortie de vive force en juin 1942. Il combat à El Alamein, fait la campagne de Tunisie, se bat en Italie où il est blessé une première fois le 11 mai 1944. Lors du débarquement de Provence, il est blessé une seconde fois à la Garde le 22 août 1944, évacué sur Cavalaire où il est embarqué pour Oran le 25 août 1944. Ari est dirigé sur Blida le 10 septembre 1944 pour être hospitalisé. Il retrouve son unité pour participer à la campagne des Vosges puis à la garde du gouverneur militaire de Paris. Après avoir travaillé à la Samaritaine à Paris, en autres, Ari se retire en France. Il séjourne aujourd’hui avec sa seconde épouse Odette dans la Maison de retraite des Bougainvilliers.

Ce 1er janvier 2020, Ari Wong Kim a été élevé au rang de Chevalier de la Légion d’honneur sur proposition du Président de la République.

Lire aussi :
Michel Monvoisin, Richard Bailey et Ari Wong Kim, chevaliers de la Légion d’honneur
Ari Wong Kim : l’un des derniers témoins du Bataillon du Pacifique

VOIR AUSSI