vendredi 10 avril 2020
A VOIR

|

Portraits

De Tahaa à l’Essone : Stéphanie Atger, députée à l’Assemblée nationale

Née en Seine-Saint-Denis d’un père tahitien et d’une mère aux origines martiniquaises, Stéphanie Atger, députée à l'Assemblée nationale, s’est rapidement inscrite à la délégation aux Outre-mer dont elle est vice-présidente et où elle suit de nombreux dossiers ultramarins.

Maeva, meneuse de la délégation de Ua Pou au Matavaa 2019

Maeva Assadillah a endossé un rôle majeur au sein de la délégation de Ua Pou pour le Festival des Arts des îles Marquises qui s’est achevé le 16 décembre dernier. À tout juste 22 ans, elle est devenue une des leaders de la troupe de danse. Descendante de la famille Teikitutoua, famille-pilier du réveil culturel marquisien des années 80, son rôle au cœur de ce Matavaa a bel et bien inscrit l’événement sous le signe de la transmission.

Père Abraham, une figure incontournable de l’église catholique

Il est une figure incontournable de l’église catholique dans la commune de Faa’a : Père Abraham est aussi celui qui depuis les débuts de la compagnie Air Tahiti Nui, a procédé à la cérémonie de bénédiction de sa flottille aérienne. Plus de 27 années de prêtrise consacrées à sa paroisse et aux familles en difficulté.

Ady, la plus jeune femme à la tête du Matavaa

Si le festival des arts des îles Marquises vient de s’achever, il est toujours enrichissant d’échanger avec Ady Candelot-Bruneau, plus jeune présidente du comité organisateur du Matavaa depuis ses origines en 1987. Ady est également agricultrice et danseuse au sein de la délégation de son île natale de Ua Pou.

Madeleine, préparatrice en pharmacie et gendarme réserviste

Ils étaient une quarantaine ce matin à la brigade de Faa’a à recevoir leurs galons de gendarmes réservistes. Des civils qui viennent en renfort des gendarmes d’active, lors de missions ponctuelles. Parmi eux, plusieurs femmes, dont Madeleine. Travaillant dans le domaine de la santé, cette trentenaire a décidé de consacrer une partie de son temps à servir ses concitoyens.

Noémie en route pour The Voice Kids

Après Natihei, Noémie est la deuxième candidate du fenua à se lancer dans l’aventure The Voice Kids. Elle s’envole pour la métropole ce lundi.

Le chant, la passion de Tinalei

La voix de Tinalei Mahuta, 13 ans, avait bluffé tout le monde à "La France a un incroyable talent". Cette passionnée de comédie musicale et de chant lyrique s’envolera prochainement en métropole pour participer à la demi-finale de l’émission, qui sera retransmise sur TNTV. Nous l’avons rencontrée chez elle, avec sa famille.

Ferdinand, l’un des plus anciens travailleurs de l’Aremiti

L'Aremiti 5 a effectué son dernier trajet en direction de Moorea samedi après-midi. Après plus d’une dizaine d’années de bons et loyaux services, le navire fait place à son successeur : l'Aremiti 6. De nombreuses personnes ont travaillé à bord, dont Ferdinand Agnie, qui comptabilise plus de 20 ans de service.

direct tv

VE'A / JT

vos journaux tv en replay

Quand le ministre néo-zélandais de la Santé sort de confinement pour aller à la plage

Le ministre néo-zélandais de la Santé a reconnu mardi avoir violé les règles du confinement en se rendant en famille à la plage, une escapade "idiote" qu'il a regrettée mais qui ne lui coûtera pas pour l'heure son poste, la Première ministre ayant choisi de le confirmer à la coordination des efforts nationaux contre le Covid-19.

Confinement : les parodies de Teva Kaimuko, Tefaito Huri et Manina Kaimuko

Face au confinement, certains rivalisent d'imagination pour s'occuper. C'est le cas de Teva Kaimuko, Tefaito Huri et Manina Kaimuko qui nous régalent avec des reprises et parodies.

Coronavirus : en Australie, un homme hospitalisé les narines pleines d’aimants

Un astrophysicien australien qui, pour tuer le temps pendant son confinement lié au coronavirus, cherchait à inventer un collier prévenant les contaminations, a fini à l'hôpital avec des aimants plein les narines.

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Covid-19 : la CPME appelle à la solidarité pour...

Dans un communiqué envoyé ce vendredi, Christophe Plée, président de la CPME de Polynésie française, s'inquiète "quant aux conséquences de l’arrêt d’activité des entreprises et des salariés et de sa répercussion sur le paiement des loyers des professionnels et des particuliers".

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV