CULTURE

Virginie Biret, grande dame du tifaifai


Samedi 13 Octobre 2018 à 16:51 | Lu 1555 fois

ARTISANAT - Virginie Biret, figure de l’artisanat local, est à l’origine du festival international du tifaifai. Ouvert depuis vendredi à la mairie de Punaauia, il refermera ses portes ce dimanche. Sous forme d’exposition, l’événement veut exprimer l’histoire du tifaifai, une histoire dont fait partie Virginie Biret.


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
À 79 ans, Virginie Biret est une figure emblématique de l’artisanat local. Vendredi, elle inaugurait le tout 1er festival international dédié au tifaifai, à la mairie de Punaauia. La plupart des modèles exposés ont été cousus main par Virginie. Cette vieille dame aux doigts de fée a créé son premier tifaifai à l’âge de 16 ans. "Je regardais l’une de mes tantes qui était en train de faire un tifaifai et, je ne sais pas…, je suis allée chercher deux draps et j’ai réalisé mon premier tifaifai !", confie celle qui a appris à coudre à l’école.
 
Depuis, Virginie ne cesse de coudre à la main comme le faisait sa grand-mère. Certaines de ses créations sont plus dures que d’autres à réaliser. Mais quand on aime, on ne compte pas ses heures de travail. "J’aime ça, dit-elle simplement dans un sourire. Peut-être que ça vient de notre grand-mère, parce que dans notre famille, on en fait beaucoup. C’est peut-être aussi le mélange des couleurs… et l’histoire ! Nos tifaifai ont une histoire, certains ont été réalisés par notre oncle, et il n’y en a pas d’autres comme les nôtres." Des motifs uniques et surtout protégés.
 
Aujourd’hui, Virginie regrette les tifaifai cousus à la machine mais aussi les copies importées de l’étranger. C’est pourquoi derrière un rideau tendu à la mairie de Punaauia, se trouvent des trésors préservés des objectifs et des caméras. "Il y a les tifaifai des îles Cook, de Wallis, et d’autres de nos grands-mères, détaille-t-elle. Ce sont des tifaifai qu’on ne trouvera plus jamais, parce que ce sont de tout petits carreaux cousus à la main…"
Il vous faudra payer 200 Fcfp pour voir ces créations. Les fonds iront aux familles qui ont accepté de prêter leur tifaifai. À travers ce festival, qui fermera ses portes ce dimanche, Virginie souhaite montrer aux jeunes qu’il faut continuer de donner vie à ce trésor de Polynésie.
Des démonstrations de tifaifai sont prévues ce dimanche à partir de 9 heures.
 
 
Rédaction Web avec Sophie Guébel








Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 13 Décembre 2018 - 10:11 En images : le gala du Conservatoire

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018