SOCIÉTÉ

Vidéos - Réforme des retraites : le texte à l'ordre du jour à l'APF


Mardi 13 Février 2018 à 13:37 | Lu 1363 fois

SOCIAL - Le conseil des ministres s’est réuni ce mardi matin en séance extraordinaire pour adopter le projet de loi du Pays portant réforme de la retraite. Le texte va donc être transmis à l’Assemblée et inscrit à l’ordre du jour de la session extraordinaire qui s’ouvre ce jeudi.


Le gouvernement a reçu l'intersyndicale ce mardi. Crédit : Tahiti Nui télévision
Le gouvernement a reçu l'intersyndicale ce mardi. Crédit : Tahiti Nui télévision
Le gouvernement a reçu les organisations patronales lundi et l’intersyndicale ce mardi matin. Mais l'heure n'est plus aux négociations. "C'est maintenant ou jamais et franchement, ce projet de loi ne peut pas subir encore une fois des retards. L'application de ce projet de loi doit se faire en 2019", a expliqué le président Édouard Fritch. 

De son côté, l'intersyndicale estime que ce sont encore les salariés qui "subissent". "On maintient notre position : ce sera une mobilisation massive ce jeudi à Tarahoi. On invite le monde du travail, la société civile, les citoyens à se joindre à nous, car l'enjeu c'est bien l'avenir de la retraite de nos enfants", lance Angelo Frébault, secrétaire général de la CSTP-FO, à la sortie de la rencontre avec le président. 

"L'objectif n'est pas de faire mal aux travailleurs, de faire mal aux salariés ou aux patrons, se défend le président du Pays. Je ne propose pas au travers de ce projet de loi, des augmentations inconsidérées des cotisations. Je n'ai aucun intérêt, nous n'avons aucun intérêt à augmenter le coût du travail en Polynésie. Ce que nous demandons au travers de ce projet de loi, c'est que l'on travaille un peu plus, qu'on augmente d'un an l'âge de départ à la retraite en 2019 et un an en 2020. (...) je crois que nous sommes un des seuls pays au monde à encore partir à la retraite à 60 ans ! (...) je ne pense pas que ça soit un sacrifice insurmontable que nous demandons aujourd'hui aux Polynésiens."

La grève lancée par l'intersyndicale devrait être effective jeudi. La CSTP/FO, la CSIP, Otahi, O Oe To Oe Rima et la Cosac souhaitent une grève générale dans toute la Polynésie. Ce mardi dans un communiqué, la confédération A Ti'a i Mua a souligné qu'elle ne prendrait pas part au mouvement. 

Rédaction web (Interview : Esther Parau Cordette / Sophie Guébel)




 

Edouard Fritc président du Pays


Angelo Frébault, secrétaire général de la CSTP-FO








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | VA'A PORTRAITS | FAITS DIVERS | POLITIQUE | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017