SOCIÉTÉ

Vidéos – Michel Monvoisin, Pdg d'ATN: "On est tout à fait armés pour résister à l'arrivée de French Blue."


Lundi 6 Novembre 2017 à 11:06 | Lu 3702 fois

TRANSPORT AERIEN - Michel Monvoisin, P-dg d'Air Tahiti Nui était l'invité de notre Grand JT de dimanche. Interrogé sur l'arrivée de French Blue, compagnie low-coast, sur le territoire, si celui-ci déclare "comprendre l'optimisme et l'espoir" de la petite hôtellerie, il met néanmoins en garde contre "l'espoir qui peut susciter de grosses déceptions."


Michel Monvoisin, P-dg de la compagnie locale Air Tahiti Nui, s'il n'est pas inquiet pour Atn, se déclare néanmoins "inquiet pour French Blue." Et de s'expliquer: "Ils vont mettre 100 000 sièges sur la Polynésie, cela me paraît un peu beaucoup , d'autant que s'ils visent la clientèle des pensions de familles.". "Il y-a-t-il 100 000 chambres dans les pensions en Polynésie" s'interroge Michel Monvoisin.

Se défendant d'avoir tenu des propos, selon nos sources, "alarmistes", lors d'une réunion avec les employés de la compagnie, concernant une éventuelle menace sur les emplois au sein d'ATN, Michel Monvoisin estime qu' ATN, "en a vu d'autres.". "ATN est passé par des moments difficiles. ATN a 19 ans, et connaît bien la destination, on a de belles alliances." Pour le Pdg, "On prépare l'arrivée de French Blue, on est tout à fait armé pour résister."

Concernant sa stratégie, alignement des tarifs etc… il élude la question: "Vous verrez bien.(…) French Blue n'a pas encore annoncé ses tarifs. On entend 20% de baisse, mais moi j'ai lu 10%. On attend de voir ce qu'il va faire. Aujourd'hui, il ne les a pas annoncé ses tarifs. (NDLR: Marc Rochet, Pdg de French Blue.)"

Quant à savoir s'il n'est pas déçu que le Pays accueille à bras ouvert cette compagnie concurrente, "Non pas du tout.", expliquant que "le ciel est libre, une compagnie arrive en demandant des droits de trafic, c'est tout à fait normal qu'elle les obtienne. (…) Le ciel est ouvert, il l'a toujours été."

Interrogé sur 2018, savoir si celle-ci sera une année difficile pour ATN, entre amortissement de nouveaux appareils dont un Boeing qui arrive l'année prochaine et le lancement d'une compagnie de transport en hélicoptère, Michel Monvoisin estime que "Non, pas particulièrement."
 
Rédaction Web

Le reportage de Thomas Chabrol sur les réactions des professionnels du tourisme à la venue de French Blue.


Interview de Michel Monvoisin, pdg d'Air Tahiti Nui par Tamara Sentis








Dans la même rubrique :
< >

Lundi 11 Décembre 2017 - 18:01 Sept cas confirmés de salmonellose

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017