SOCIÉTÉ

Vidéos - FEPSM : Stanley Ellacott poussé vers la sortie


Lundi 20 Mars 2017 à 14:41 | Lu 4325 fois

SAUVETAGE EN MER - Stanley Ellacott n'est officiellement plus le président de la Fédération d'entraide polynésienne de sauvetage en mer (FEPSM). Le renouvellement du bureau a eu lieu ce lundi matin lors d'une assemblée générale houleuse. Mis à part ses problèmes de santé, l'ancien président de la FEPSM, a été poussé vers la sortie sans que sa démission ne soit validée.


Les échanges ont été quelque peu tendus ce lundi matin entre les membres de la Fédération d'Entraide Polynésienne de Sauvetage en Mer. En cause : la démission de Stanley Ellacott qui n'a pas été validée officiellement alors que le bureau se réunissait pour choisir un nouveau président. "On a appris par la presse qu'il démissionnerait. J'ai demandé que les membres présentent la démission validée de monsieur Stanley Ellacott. Aujourd'hui comme cette démission n'a pas été actée ni validée par le Conseil d'administration, elle est caduque", estime Marc Atiu, membre de la FEPSM. "C'est illégal. On n'a pas lieu de tenir cette assemblée générale. On est là pour remplacer les membres du bureau. Mais tant que le président est en place, on ne peut pas."  
 

Interrogé il y a un mois  sur notre antenne, Stanley Ellacott avait évoqué des problèmes personnels pour justifier sa démission. Il aurait aussi été poussé vers la sortie par quelques membres du conseil d'administration qui lui reprochent son manque d'investissement et ses absences à répétition.
"Le CA s'est réuni conformément aux statuts. Il y a eu vote du président, du vice-président et des membres du bureau. (...) Il fallait donner une impulsion avec du sang neuf. Monsieur Maori Pani correspond tout à fait à ce sujet là. (...) On a poussé Stanley Ellacott vers la sortie dans le sens où il ne répondait plus tellement aux critères que la FEPSM répondait, admet Alain Köme, secrétaire général de la Fédération. Il y a du travail, du travail. Et on comprenait aussi son indisponibilité par rapport à sa situation aussi bien santé que familiale."
Alain Köme admet aussi une "faute du bureau" : "J'aurai dû notifier sa démission dès qu'il nous l'a envoyée. J'ai oublié de le faire. Actuellement elle est validée". 

"Ce sont des problèmes internes (...) Chacun doit faire son mea culpa quelque part. Ce n'était pas le moment d'en faire tout un plat à un mois de l'assemblée générale (...) J'ai trouvé ça quelque part indigne. Avec tout le travail qui a été fait. Je regrette que cette affaire sorte de la FEPSM puisque c'est un problème interne", a réagi Stanley Ellacott.

Après une suspension de séance et un nouvel épisode houleux entre les membres du conseil, le vote du nouveau bureau a pu se tenir. Et c'est Maori Pani qui succède à Stanley Ellacott. Ancien vice-président, il est membre de la FEPSM depuis sa mise en place en 1991. 

Ce lundi matin, 76 membres de la FEPSM sont venus à cette assemblée générale. Seuls les membres du conseil d'administration ont pu voter pour le nouveau président. Ce que contestent certains pêcheurs qui désirent que le statut actuel change. Il a donc été décidé qu'une assemblée générale extraordinaire aurait lieu dans un an. Le temps de mettre en place un nouveau statut et inclure les 387 membres de la FEPSM aux prochaines décisions.
 

​Rédaction web avec Sophie Guébel

Alain Köme, secrétaire général de la FEPSM


Stanley Ellacott








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017