CULTURE

Vidéo - Une exposition sur la généalogie des familles chinoises à Tahiti


Dimanche 13 Janvier 2019 à 11:47 | Lu 1282 fois

EXPOSITION - L’association Sinitong s’est plongée dans la généalogie et invite les Polynésiens à découvrir l’exposition Xiang dans le hall de l’Assemblée de Polynésie. En se focalisant sur les familles Xiang, l’association a réalisé des rosaces pour remonter au fil des générations, et des déclinaisons des noms francisés pour certains. Un travail de fourmi réalisé à partir du nom de 91 familles de la communauté chinoise. L’exposition est en deux parties : l’une sur la généalogie, et l’autre sur l’histoire qui a nécessité 20 ans de recherche. Louis Shan Sei Fan, historien et généalogiste, est venu sur le plateau de TNTV pour en parler.


Pourquoi cette exposition ?
"Cette exposition est faite pour inciter les gens à rechercher leurs racines, qu'elles soient chinoises, polynésiennes ou autres. Je pense que cela intéresse de nombreuses personnes." 

Que peut-on apprendre dans cette exposition ?
"Un visiteur qui y va peut se retrouver dans l'un des tableaux de l'exposition. Il y a une recherche sur les descendants, cela créé un lien, c'est extrêmement important. On s'aperçoit que sur 3-4 générations, les descendants ne se connaissent plus."

Il n'y a pas un risque de consanguinité ?
"Justement, nos recherches permettent de l'éviter. Avec les rosaces généalogiques, on a toute la famille réunie. C'est synthétique, pratique."

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
Que peut-on apprendre d'autre dans cette exposition ?
"Dans une deuxième partie de l'exposition, il y a des rosaces qui contiennent la liste des déclinaisons des noms de familles. (...) Souvent, il n'y a pas trop de souci avec les premières générations. Mais dès qu'on arrive à la troisième ou quatrième génération, les jeunes ne savent plus à quel Xiang rattacher leur nom de famille."
 
Beaucoup de noms chinois ont été francisés aujourd'hui. Pourquoi ? 
"C'est une histoire récente. Il faut savoir que les Chinois étaient traités d'une manière discriminatoire : pays des taxes etc. On a incité ces Chinois à devenir citoyens français. Mais en contrepartie, on leur a demandé de transformer leur nom de famille afin qu'il soit plus audible pour un Français."

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
Quels sont vos projets après cette exposition ? Un livre ?
"Il y a 50 projets. Tout est possible ! C'est en fonction de la volonté du plus grand nombre."

Justement, que voulez-vous dire à tous ces spectateurs qui vous regardent ?
"D'abord, de visiter l'exposition, car c'est surprenant. Il y a toujours quelque chose à apprendre. Et s'ils veulent approfondir leurs propres recherches, on est là pour les aider, les orienter, au sein de notre association Sinitong."


L'exposition Xiang est ouverte du lundi 14 janvier au dimanche 20 janvier, de 8h à 17h, dans le hall de l'Assemblée de la Polynésie française.


Rédaction web avec Tauhiti Tauniua Mu San







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018