TNTV - Actualité, news, replay et direct live de Polynésie


Vidéo – Tauhiti Nena : « On reste En Marche, on est En Marche »


INVITE – Le président de la liste E Reo Manahune était sur le plateau du Grand JT dimanche.


Vous aurez comme adversaire Marcel Tuihani. Vous vous étiez rencontrés tous les deux, pourquoi est-ce que vous n’avez pas réussi à vous entendre pour courir ensemble pour ces Territoriales ?

On pourra toujours se revoir au deuxième tour mais on a décidé au premier tour que chacun parte de son côté. En ce qui nous concerne, c’est vrai que cela va faire six mois que l’on se prépare pour les élections. Je tiens à remercier tous les partis politiques qui ont décidé de s’unir au sein de cette plateforme. […] Nous souhaitons une Polynésie plus prospère, plus juste et plus solidaire.

Vous n’avez pas encore dévoilé votre programme mais vous êtes ancien ministre de Temaru comme Jacky Bryant qui court avec vous. L’écologie est au cœur de vos préoccupations. Tous les candidats de votre liste ont un casier judiciaire vierge… C’est autant de similitudes avec le Tavini mais vous n’êtes plus indépendantistes…

Nous sommes pour la mise en place d’un référendum comme en Nouvelle-Calédonie, dans 15 ans ou dans 20 ans. Il y a des urgences que ce soit au niveau de l’emploi, du logement, de la solidarité. On s’attaquera aux urgences. Au niveau des priorités également, que ce soit au niveau de l’éducation, de la politique de la jeunesse, de la transition énergétique. Nous avons des urgences, des priorités au niveau de notre pays. Dès notre arrivée au pouvoir, nous souhaitons travailler avec l’Etat au niveau des accords, de réels accords, au niveau des accords de Tahiti Nui, ou de l’Elysée, où la pierre angulaire serait les essais nucléaires par rapport aux dépenses de santé et à l’avenir de nos enfants.

Est-ce que vous n’êtes pas déçu de ne pas avoir reçu l’investiture du parti présidentiel ?

Je suis satisfait d’avoir soutenu Emmanuel Macron avec mon mouvement politique. On a foi en Emmanuel Macron. On respecte une des priorités de La République en marche, qui est quand même la probité. En ce qui concerne le développement économique de notre pays, on espère que l’Etat va nous accompagner. Surtout au niveau des accords de Tahiti Nui par rapport au nucléaire, il y a des urgences également pour qu’ensemble on puisse développer ce Pays.

Vous êtes pour l’instant la seule tête de liste à être adhérent en marche. Selon vous, si vous accédez à la tête du Pays ce sera un avantage dans vos relations avec l’Etat ?

J’en suis convaincu. Je suis toujours en contact avec des représentants En Marche. Je trouve dommage qu’officiellement, ils ne nous donnent pas l’investiture mais ce n’est pas un souci : on reste En Marche, on est En marche, on soutient la politique d’Emmanuel Macron, on se présente pour développer notre Pays. […] 




Lundi 26 Mars 2018 à 11:52 | Lu 389 fois






Territoriales 2018