SOCIÉTÉ

Vidéo - Sacs en plastique échoués sur une plage : quelles solutions contre ce type de pollution ?


Samedi 19 Janvier 2019 à 09:03

QUESTION DE LA SEMAINE - La semaine dernière, plusieurs centaines de sacs en plastique se sont échoués sur une plage des Marquises. Comment éviter ce type de pollution ? C'est la question que nous vous posions. Vos réponses et l'analyse de la rédaction :


En vidéo, l'analyse de notre journaliste

Le 10 janvier, des centaines de sacs en plastique se sont échoués sur une plage de Hiva Oa aux Marquises. Après enquête des Affaires maritimes, il s'agissait d'emballages destinés à contenir des calamars péruviens pour le marché chinois. Ces sachets provenaient d'un navire chinois, le Hai Yang 2. Les autorités sont toujours à la recherche de l'armateur. 

Pour éviter une nouvelle pollution de ce type, les internautes proposent de renforcer les contrôles maritimes, donner des amendes aux pollueurs, mais pas seulement. Beaucoup rappellent que nous polluons déjà nous-mêmes. "Il faudrait ne plus utiliser de plastique ou le moins possible", propose une femme interrogée dans la rue. "La pollution maritime vient en grande partie de la terre. Les gens doivent penser que lorsqu'on jette une bouteille en plastique, une canette, elle finira sûrement dans la mer", souligne un autre. 

Après les sacs en plastique échoués,  des sachets de riz  ont été pêchés près de Bora Bora. Des bonbonnes de gaz  ont aussi été retrouvées flottant entre Tahiti et Moorea cette semaine... Ces dernières proviennent du Kura Ora 2, un navire qui a été immergé au large de Papeete. Le président du Pays Édouard Fritch a demandé l'ouverture d'une enquête administrative en recherche de responsabilité. 

Immerger un navire, cela est soumis à autorisations, notamment de la direction de l'Environnement, mais autorisé en Polynésie. D'autres pays dépolluent et démantèlent leurs navires. En Polynésie, on les coule simplement. Une pratique moins coûteuse, mais qui interroge tout de même sur notre volonté à protéger l'environnement. 

En cas de pollution, des sanctions sont prévues. 2.150 millions de Fcfp d'amende et 2 ans de prison pour une immersion interdite. Les sanctions peuvent aller jusqu'à 9 millions de Fcfp d'amende et 2 ans de prison. Si les pollueurs sont retrouvés, évidemment... 

​Rédaction web 
 








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018 | Européennes 2019