SOCIÉTÉ

Vidéo - Réforme de la PSG : pour les syndicats "rien n'a changé"


Jeudi 20 Septembre 2018 à 16:21 | Lu 1310 fois

SOCIAL - Le discours du président du Pays ce jeudi à l'assemblée ne les as pas convaincus... L'intersyndicale maintient son appel à résister à la réforme de la PSG et plus particulièrement du volet des retraites.


Les syndicats ont donné rendez-vous aux médias après la séance de l'assemblée. Crédit Tahiti Nui Télévision
Les syndicats ont donné rendez-vous aux médias après la séance de l'assemblée. Crédit Tahiti Nui Télévision

Lucie Tiffenat, secrétaire générale du syndicat Otahi



Ce jeudi matin à l'assemblée, le président Edouard Fritch a réaffirmé son intention de faire passer le texte de la réforme de la PSG. Le volet sur les retraites étant "une urgence". 
L'intersyndicale a lancé un appel à la grève peu suivi depuis mercredi. Une grève qui ne fait ni chaud ni froid au président du Pays : "Malgré la grève générale, je passerai le texte demain. J'ai annoncé que je le ferai et donc je le ferai", a-t-il déclaré au micro de Tahiti Nui Télévision à la sortie de la séance de l'assemblée ce jeudi. 

>>> Lire aussi : Réforme de la PSG : Edouard Fritch se dit confiant

Peu après, les syndicats ont donné rendez-vous aux médias. Malgré les discussions préalables au vote, les nouveaux amendements et l'assurance du gouvernement qu'il ne s'agit pas d'un "texte figé", les syndicalistes n'ont pas l'impression d'avoir été entendus. "Nous avons été présents quand la présidente de la commission de santé (Virginie Bruant, NDLR) nous a invité à faire des propositions. Nous avons été à deux reprises nous entretenir avec elle. Il m'avait semblé à ce moment-là que cette femme était une femme d'ouverture. Aujourd'hui je me rends compte que de toutes les façons rien n'a changé. Le gouvernement a décidé de passer outre. J'ai l'impression d'avoir été flouée, d'avoir été roulée dans la farine. Je ne me serais pas présentée, ça aurait été pareil !" estime Lucie Tiffenat, secrétaire générale de Otahi. Selon elle, la concertation du gouvernement avec les partenaires sociaux était "de la poudre aux yeux". 

Les syndicats ont présenté aux médias un tableau comparatif, réalisé par leurs soins, concernant le volet qui fâche : celui des retraites. 
 


> La zone sous douane bloquée

Vendredi, l'intersyndicale appelle les grévistes à se rassembler devant l'assemblée. La grève a débuté mercredi. Du côté du port de Papeete, la zone sous douane est bloquée. Aucune marchandise n'est déchargée, à l'exception des médicaments et des denrées périssables. 

Rédaction web (Interview Sam Teinaore) 






SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Digital Festival Tahiti | Hawaiki Nui | Tahiti Pro Teahupoo | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018