SPORT

Vidéo - Rauhiti Vernaudon, championne en devenir


Dimanche 11 Mars 2018 à 14:06 | Lu 309 fois

PARIS - Une judokate polynésienne de haut niveau se prépare pour les championnats de France. Rauhiti Vernaudon a intégré le prestigieux pôle sportif de l'INSEP. L'Institut lui offre la possibilité de s’entraîner avec les plus grands du judo. L’année dernière, elle avait remporté le titre de vice-championne de France junior en catégorie poids lourd, alors cette fois elle compte bien décrocher le titre.


Crédit: Tahiti Nui Télévision
Crédit: Tahiti Nui Télévision
Elle n'a que 19 ans mais Rauhiti Vernaudon a déjà un objectif en tête, remporter le titre de championne de France junior. Cette jeune tahitienne est arrivée il y a 5 ans dans l’hexagone pour poursuivre son rêve. Et pour le concrétiser, elle s’entraîne 5 fois par semaine. Au delà du titre, c’est l’opportunité pour Rauhiti de viser encore plus loin "c'est peut-être l'apogée de mon parcours parce que là je suis entrain justement d'atteindre mes objectifs fixés depuis que je suis arrivée en France. Et maintenant le cap à passer c'est de pouvoir faire partie de la sélection pour l'équipe de France".

Mais entre les incertitudes et la courte perspective de carrière que lui offre le sport de haut niveau, Rauhiti préfère assurer ses arrières. En parallèle des entraînements, elle donne des cours à des enfants de maternelle, une fois par semaine: "Je trouve qu'elle nous apprend bien, elle nous explique très bien et quand on n'a pas bien compris, elle nous réexplique" nous dit un de ses petits élèves enthousiaste . La pédagogie fait partie de sa formation et ça tombe bien car elle adore ça et cela se ressent. Frédéric Roualen, son formateur au CFA Omnisports - Île de France (Centre de formation d'apprentis), explique que Rauhiti " a cette capacité de se mettre à la place des gens qui sont en face d'elle quand elle enseigne" et qu'il l'a "trouvée tout de suite très à l'aise avec les enfants et ça ce n'est pas quelque chose qui s'apprend".
  
Mais être professeur de judo, ce n’est pas suffisant alors Rauhiti laisse la porte ouverte à d’autres options: "Je me lance dans une formation pour être éducateur spécialisé comme ça au moins je suis sûre d'avoir un boulot, parce que généralement les profs (de judo), ils ont du mal à vivre que du judo, ils sont obligés d'avoir un boulot à côté".  Rauhiti n’exclut pas de monter son propre club de judo, une fois qu'elle sera de retour à Tahiti dans quelques années. En attendant elle reste focalisée sur le championnat de France qui se déroulera le 13 mai prochain. Une compétition qui déterminera le reste de sa carrière.


 

Rauhiti Vernaudon, Vice-championne de France junior de judo, catégorie poids lourd








Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Septembre 2018 - 13:33 Vahine Fierro intègre le WCT

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Tahiti Pro Teahupoo | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018