SOCIÉTÉ

Video - Ranitea Gobrait refusée en prépa : les explications de la DGEE


Samedi 7 Juillet 2018 à 10:05 | Lu 22952 fois

EDUCATION - Jeudi, TNTV révélait que la major du bac en Polynésie, Ranitea Gobrait, était refusée dans la plupart des établissements prestigieux dans lesquels elle avait postulé. Le directeur de la DGEE, Thierry Delmas, lui répond dans cet article.


Ranitea Gobrait avec sa mère, devant le tableau d'annonce des résulttas, au lycée La Mennais - Photo : Mike Leyral
Ranitea Gobrait avec sa mère, devant le tableau d'annonce des résulttas, au lycée La Mennais - Photo : Mike Leyral
Avec ses 20,3 sur 20 de moyenne générale, Ranitea Gobrait est la meilleure bachelière de Polynésie cette année. Mais comme nous l'annoncions jeudi, cette réussite exceptionnelle ne lui garantissait pas une place dans les meilleures établissements de France. 

Le cas de Ranitea Gobrait a fait le buzz dans la presse nationale, car il illustre les paradoxes de Parcoursup, le système de sélection des bacheliers dans les établissements scolaires. Y a-t-il eu discrimination envers les îles, comme le craint Ranitea ?

"On est forcé de constater qu'être en Polynésie française, ça peut défavoriser les élèves qui demandent des formations bien particulières" estime aussi Valérie Faua, la directrice de La Mennais. Faute de réponse positive en métropole, une autre brillante élève de La Mennais, avec 18,5 de moyenne au bac, s'est tournée vers le Canada.

Mais pour Thierry Delmas, le directeur de la DGEE, ces refus ne relèvent pas de la discrimination. "Ce n’est pas la note au baccalauréat qui est prise en compte, mais le dossier sur deux ans de l’élève, c’est-à-dire l’ensemble de ses notes de Première et de Terminale, mais aussi une lettre de motivation" explique-t-il. "Donc c’est un dossier d’ensemble qui évidemment est excellent pour cette élève. Mais pour les établissements dans lesquels elle a été refusée, elle a été mise en concurrence avec d’aussi excellents dossiers, qui peuvent expliquer qu’elle n’ait pas eu tel ou tel établissement".
 

Thierry Delmas, Directeur de la DGEE

De plus, chacun de ces établissements très convoités, comme les lycées d'élite Henri IV et Louis-le-Grand, accueillent peu d'élèves.

"Elle choisit une formation d’élite avec des établissement d’élite (…) Son choix était un choix très ciblé d’établissements parisiens, bordelais, et aussi à Rennes. Et parmi ces choix-là, elle a été acceptée dans au moins un des lycées prestigieux de Paris" précise Thierry Delmas. Un établissement qu'elle a finalement refusé.

Pour le moment, Ranitea est inscrite en classe prépa scientifique à l'UPF. Mais elle devrait être reçue dès lundi à la DGEE, pour voir si elle peut encore être accueillie dans une filière d'élite en métropole. La DGEE invite tous les bacheliers qui rencontrent de telles difficultés à les contacter. 
 
Mike Leyral, avec Tamara Sentis







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018 | POLITIQUE | RUSSIE 2018 | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | MissDragon2018