SOCIÉTÉ

Vidéo - Pulvérisations contre les moustiques : un apiculteur en colère


Vendredi 15 Juin 2018 à 17:13 | Lu 1945 fois

SANTE - Un cas de dengue 2 a été diagnostiqué à Raiatea. Pour empêcher une épidémie, des pulvérisations sont réalisées. Le produit utilisé peut nuire aux abeilles. Les propriétaires de ruches doivent se faire connaître. A Raiatea, un apiculteur est en colère : c'est trop tard, ses abeilles sont mortes...


Le service de la santé de Raiatea a étendu sa campagne de pulvérisation contre les moustiques. Ce vendredi matin les agents de la santé ont sillonné le quartier de Hamoa à Avera. Une zone prise en compte dans le cadre de l’enquête épidémiologique et où se rendait régulièrement l’individu qui a contracté la dengue 2, 15 jours avant l’apparition des symptômes.

>>> Lire aussi : Vidéo - Dengue 2 : des pulvérisations contre les moustiques à Raiatea

4 heures après la pulvérisation, un apiculteur de la zone a constaté que les abeilles de ses ruches tombaient comme des mouches. "On a fait ce qu'on devait faire c'est-à-dire fermer les ruches, il faut les colmater. C'est ce que j'ai fait. J'ai lâché les abeilles vers 10h45. J'ai presque doublé le temps (...) J'ai vu les abeilles qui tombent. Et ça tombe encore presque 6 heures après", raconte Claude Tinorua.

Il dit pourtant avoir respecté le protocole, à savoir colmater les ruches avant la pulvérisation et attendre 2 heures après pour libérer les abeilles. Après ce triste constat, il a décidé de contacter les agents de la santé pour avoir des explications, mais sans succès. "Je les aient appelé  et il me dit "oh je suis au bureau et je n'ai pas de moyen de transport". Je lui dit "Je viens te chercher" et il me dit "Y'a peut-être des choses un peu plus importantes, plus urgentes que ça". 

> Les propriétaires de ruches, invités à se faire connaître

Dans un communiqué, la direction de l’Agriculture (DAG) lance un appel aux apiculteurs. La DAG encourage tout détenteur de ruches à se déclarer auprès de son service. 
Le but est d'établir une cartographie des ruchers qui sera transmise au Centre d’Hygiène et de Salubrité Publique (CHSP) afin de les alerter sur les zones à risque pour les abeilles. Les apiculteurs sont invités à décrire "de la manière la plus détaillée l’emplacement" de leurs ruches, "par les coordonnées GPS ou encore par la transmission d’une carte"
 
Les propriétaires de ruche qui se font connaître pourront bénéficier des mails d’informations concernant les plannings de pulvérisation du  CHSP et le protocole de protection des ruches.

 

Rédaction web (Interview : Jessica Doucet Tuahu)

PRATIQUE 

Le formulaire de déclaration des ruchers est téléchargeable sur https://www.service-public.pf/dag/elevage/apiculture  ou peut être retiré à la DAG de Pirae ou dans ses antennes. Il pourra être retourné par mail aux adresses suivantes : marie-claire.quemere@rural.gov.pf  / ambre.vancam@rural.gov.pf    ou déposé à la DAG de Pirae ou dans ses antennes.
 
La direction de l'Agriculture reste disponible pour toutes autres informations complémentaires : Rue Tuterai Tāne, route de l’hippodrome, Pīrae. Tél. : (689) 40 42 81 44- Fax. : (689) 40 42 08 31- Email : secretariat@rural.gov.pf  – www.service-public.pf/dag  - Facebook : La direction de l'agriculture en Polynésie française.
 







SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | RUSSIE 2018 | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018 | POLITIQUE | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | MissDragon2018