SOCIÉTÉ

Vidéo - Propos du pape sur l'avortement : avis contrastés dans la population en Polynésie


Samedi 20 Octobre 2018 à 11:20 | Lu 330 fois

RELIGION - "Avorter, c’est comme avoir recours à un tueur à gages pour résoudre un problème" Etes-vous d'accord avec ces propos du pape François ? C'est la question que nous vous posions cette semaine.


L'analyse de la rédaction


Le 10 octobre dernier à Rome, le pape a fait polémique en comparant l'avortement au recours à "un tueur à gages". "Je vous le demande, est-il juste de mettre fin à une vie humaine pour résoudre un problème ? Est-ce juste d’engager un tueur à gages pour résoudre un problème ? On ne peut pas, ce n’est pas juste d’éliminer une vie humaine, même toute petite, pour résoudre un problème. Avorter, c’est comme avoir recours à un tueur à gages pour résoudre un problème", a-t-il déclaré. Des propos qui avaient indignés en particulier les médecins. 

Au fenua, les représentants de la communauté catholique sont plutôt en phase avec les propos du pape, estimant qu'une "vie est un don de Dieu". 

Dans la population, les avis sont plus contrastés. Sur les réseaux sociaux, beaucoup d'internautes évoquent les soucis de pédophilie dans l'Eglise et appellent le pape à être plus humble. "Cela ne choque personne qu'un vieux célibataire donne des leçons sur la famille ? Toutes les histoires de prêtres pédophiles qui ont été mises sous silence pendant des années devrait rendre l'Eglise un peu plus humble", souligne par exemple Jean Guinault. "Avant de donner des leçons de morale, il ferait mieux d'abord de balayer devant chez lui avec les affaires de pédophilie qui pleuvent en cascade dans l'église", remarque aussi Ro Manoff. 

D'autres internautes soulignent que le pape ne fait qu'énoncer un dogme de l'Eglise : "Le pape suit la ligne de conduite de l'Eglise. l'avortement est un péché mortel grave contre le Cinquième commandement : "Tu ne tueras point" (Exode 20.13)."

Mais le pape ne met pas tous les catholiques d'accord. Une internaute écrit : "Très cher pape, je suis catholique et non, l'avortement n'est pas un acte criminel et le seul qui peut juger c'est notre Dieu et pas toi !"

Depuis son élection, le pape François est très populaire et montre son ouverture en allant à la rencontre de nombreuses communautés. 
Mais les propos de mercredi dernier ont été perçus comme très violents envers les praticiens qui font les IVG et les femmes qui ont des grossesses non désirées, parfois à la suite de viols. Le pape a montré qu'il n'est pas celui qui fera évoluer les principes rigides du catholicisme. 

En ce moment, un synode se déroule à Rome. les évêques s'étaient fixés comme objectif de donner un nouvel élan à l'Eglise, notamment sur la place des femmes dans l'Eglise, sur le mariage des prêtres... Mais selon les observateurs, il n'y aura pas grand-chose de révolutionnaire à attendre de cette réunion. 

Rédaction web 







Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 9 Décembre 2018 - 16:16 Du troc pour un Noël autrement

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018